Mort de George Floyd

01 juin 2020 08:07; Act: 02.06.2020 16:19 Print

Affrontements devant la Maison-​​Blanche

Plusieurs villes américaines étaient le théâtre de nouveaux affrontements entre police et manifestants, dans la nuit de dimanche à lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

La police a utilisé du gaz lacrymogène dimanche, près de la Maison-Blanche, pour disperser des manifestants n’ayant pas respecté le couvre-feu instauré dans la capitale, à l’instar d’autres grandes villes des États-Unis, où des milliers de personnes manifestent parfois avec violence, depuis plusieurs jours, contre les brutalités policières et le racisme.

Le couvre-feu a été imposé à Washington, Los Angeles et Houston pour empêcher que les manifestations à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-Américain décédé après son interpellation par la police de Minneapolis (Minnesota), ne débouchent sur de nouvelles violences et de nouveaux pillages.

Mais tandis que l’administration du président Donald Trump qualifiait de terroristes les instigateurs des émeutes, il y a eu dimanche de nouveaux affrontements entre policiers et manifestants. Plusieurs milliers de personnes ont pris part à travers le pays à ces rassemblements contre les violences policières et le racisme.

À Washington, une foule s’est massée devant la Maison-Blanche en scandant des slogans, en allumant des feux et en brandissant des pancartes.

Selon le New York Times, Donald Trump avait été emmené vendredi à l’abri dans un bunker souterrain par le Secret Service – service de protection du président et de personnalités - lors d’une manifestation similaire devant sa résidence.

Tout en disant comprendre leur colère, nombre de responsables locaux ont exhorté les manifestants à la retenue avant cette sixième nuit de protestation, tandis que Donald Trump, confronté aux désordres civils les plus graves de son mandat, fustigeait les «anarchistes».

La colère qui a explosé à Minneapolis, après le décès le 25 mai de George Floyd, 46 ans, aux mains d’un policier blanc, s’est rapidement propagée à travers le pays.

Des milliers de soldats de la Garde nationale ont été déployés dans 15 États et à Washington. À Saint-Paul, ville qui jouxte Minneapolis, des milliers de personnes ont manifesté contre le racisme et pour que les policiers impliqués dans la mort de George Floyd rendent tous des comptes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dede le 01.06.2020 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame Caroline de Valmont, vous auriez dû regarder les infos cet homme noir à littéralement été ASSASSINÉ devant le monde entier, donc vôtre réaction est surprenante c est vrai que l ont ne résout pas les problèmes avec la violence mais il faut savoir qu au Usa les noirs sont toujours sous le coup de la ségrégation ce qui arrive était prévisible la révolte couvée et Trump l à alimenter

  • ClearView le 01.06.2020 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu d'adresser la population et d'appeler au calme, Trump préfère se cacher dans la maison blanche et lancer des tweets incendiaires comme des grenades qu'on jette dans la foule. Ensuite, il se dépêche d'accuser ses adversaires politiques, sans avoir le moindre soupçon de preuves, alors que les pillages pourraient tout aussi bien être l’œuvre des groupes d'extrême-droite qu'il aime côtoyer.

  • alexis le 01.06.2020 10:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame vous savez que tous les moyens légaux étaient utilisés mais aujourd’hui c’est le seul moyen de se faire comprendre,être dans son propre pays et être considéré comme un Citoyen de seconde classe !!!

Les derniers commentaires

  • Amela le 02.06.2020 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut arrêter de se sentir mal aimé...l être humain a plein de défauts,non seulement le racisme...

  • lapetitevoix le 01.06.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi est ce que personne n'a remarqué que tout ceci a éé organisé par la Russie? Vous vous disputez et Poutine rit!!!

    • duvaro le 01.06.2020 17:40 Report dénoncer ce commentaire

      Tout a fait d'accord avec vous madame!! Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt? Sacré Vladimir!

    • cerise le 01.06.2020 18:01 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne pense pas! Pourquoi? Parce qu'un article dans ce journal dit "Pékin promet une «contre-​​attaque» aux Etats-​​Unis" Pékin pas Moscou!!

  • gigi le 01.06.2020 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les policiers l ont plaqué ce n est pas pour rien alors blanc ou noir on ne fait pas de différence normalement sauf que là il est noir alors c est la fin du monde c est du racisme anti blanc et s il avait été asiatique on aurait dit quoi

    • Dur de la feuille le 01.06.2020 18:46 Report dénoncer ce commentaire

      Le policier ne l'a pas plaqué, il l'a étouffé jusqu'à ce qu'il en meure. Vous n'êtes pas au courant ?

    • gigi de la Feuille le 01.06.2020 21:13 Report dénoncer ce commentaire

      Il est mort étouffé parce qu'un policier l'a plaqué

  • Lucky le 01.06.2020 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    @tous - fermez Internet, sortez et aller boire une bonne bière bien fraiche. On n'a rien à foutre des émeutes améicaines, qu'ils se débrouillent entre eux.

  • Nina le 01.06.2020 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les Afro américains saccagent un pays qu’ils ont « construit » gratuitement, juste pour rappel

    • Oh Freck le 01.06.2020 16:21 Report dénoncer ce commentaire

      Ce ne sont pas les memes!

    • Lucien T. le 01.06.2020 16:29 Report dénoncer ce commentaire

      Faux madame, les gens qui détruisent n'ont pas du tout construit ce pays. Les gens qui ont construit ce pays étaient des gens sérieux pas des banderoles. Outre les Noirs il y avaient des Chinois, des Italiens, des Polonais, des gens de tous les pays de l'Amérique latine et aussi, bien sûr des gens de couleur. Mais cs gens n'ont absolument rien avoir avec ces gens furieux qui sont dans la rue et qui ne respectent pas les autres.