Japon

30 avril 2019 07:03; Act: 30.04.2019 09:39 Print

Akihito a «annoncé» son renoncement aux dieux

L'empereur du Japon se livre ce mardi aux dernières cérémonies de son abdication, avant de passer la main à son fils Naruhito.

Sur ce sujet
Une faute?

Vêtu d'une volumineuse chasuble de soie brun doré réservée au seul souverain, l'empereur du Japon se livrait mardi aux ultimes cérémonies de son abdication, la première du trône du Chrysanthème en deux siècles. Coiffé d'un couvre-chef noir surmonté d'une très haute crête, Akihito a «annoncé» dans la matinée à ses ancêtres et aux dieux son renoncement, dans plusieurs sanctuaires du Palais impérial.

L'empereur se livre aux dernières cérémonies en vue de son abdication.

Mais la cérémonie majeure, de dix minutes seulement, aura lieu à 17 heures locales (10h au Luxembourg) dans la plus belle salle du Palais, «Matsu no Ma» (la salle de pin). Akihito mettra un terme à plus de 30 ans passés comme «symbole de l'État et de l'unité du peuple», son fils aîné Naruhito lui succèdera officiellement mercredi. Ces deux rituels ultraprotocolaires et très brefs sont fermés au public et diffusés sur la chaîne publique NHK avec une solennité rare. Devant le Palais impérial, de petits rassemblements ont commencé à se former dès mardi matin, malgré la pluie.

«Je voudrais remercier l'empereur pour son dur labeur», confiait Hironari Uemara, 76 ans, venu à Tokyo pour l'occasion depuis Okayama (ouest). L'empereur Akihito, l'impératrice Michiko manqueront à son épouse: «J'ai envie de pleurer», dit-elle à l'AFP. La population nippone vit ainsi des festivités historiques et quasi inédites puisque, cette fois, la nation n'est pas endeuillée comme c'était le cas en 1989 (mort de Hirohito aussi appelé empereur Showa), 1926 (mort de l'empereur Taisho) ou 1912 (mort de l'empereur Meiji).

Il y a affluence au palais impérial pour cette journée historique.

Ultimes pèlerinages

Le prince héritier ne succédera à son père que quand le Japon basculera le 1er mai à minuit (mardi 17h) dans l'an 1 de la nouvelle ère impériale «Reiwa» («belle harmonie»), après trois décennies d'ère Heisei («parachèvement de la paix»). Des comptes à rebours sont prévus dans des lieux aussi divers que des boîtes de nuit, parvis de gares, observatoires ou sanctuaires shinto, quasi religion qui régit en partie les rites impériaux. Toutefois, l'ensemble des événements relatifs à ce changement s'étale sur des mois, avec un autre point culminant à l'automne quand seront accueillis des chefs d'État et nombreuses personnalités.

Alors que les successions impériales se faisaient depuis 200 ans lors du décès du souverain en exercice au profit de son héritier, le passage d'Ahihito à Naruhito découle d'une loi d'exception écrite sur mesure. L'empereur avait subtilement exprimé en août 2016 son souhait d'être déchargé de sa tâche, qu'il ne pourrait plus «exercer corps et âme» en raison de son âge (85 ans aujourd'hui) et d'une santé sur le déclin. La date de l'abdication, ainsi que l'ensemble des dispositions entourant cet événement, ont été décidées par le gouvernement, la famille impériale n'ayant pas son mot à dire.

Akihito et son épouse Michiko ont effectué ces dernières semaines leurs ultimes pèlerinages à travers le pays qu'ils ont sillonné trois décennies durant, notamment pour aller réconforter les sinistrés après les nombreuses catastrophes naturelles de leur ère de règne.

Affection

Le couple impérial est très respecté, ce qui tient beaucoup à la relative proximité qu'il a su créer avec les citoyens. L'impératrice Michiko est le sujet d'un «véritable engouement populaire» et «l'empereur a su entrer dans l'aire de l'affection par exemple en serrant des mains», précise Hideya Kawanishi, professeur de l'Université de Nagoya. Héritant des titres nouveaux d'empereur émérite et impératrice émérite, ils cèdent le palais impérial à Naruhito et son épouse Masako, respectivement âgés de 59 et 55 ans.

Naruhito deviendra ainsi le nouveau «symbole de l'État et de l'unité du peuple», selon la définition donnée par la Constitution entrée en vigueur en 1947 et par laquelle l'empereur a perdu son statut semi-divin. Son premier discours mercredi, après l'intronisation, dans lequel il devrait distiller l'esprit qu'il compte donner à son règne, est très attendu. Akihito a œuvré à donner une substance à ce rôle et Naruhito promet de s'inscrire dans cette continuité.

Il a déjà signifié qu'il continuerait à faire en sorte que les exactions du Japon durant la guerre ne soient pas passées sous silence pour les générations futures. Il aura aussi à cœur de continuer à soutenir les victimes de désastres naturels. Mais de l'avis des experts, il faudrait qu'il aille encore plus loin pour imprimer sa marque. Sa préoccupation depuis des décennies dans le problème de l'eau sur Terre pourrait être l'axe d'un engagement plus international.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ola le 30.04.2019 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est donc Naruto le nouvel hikage

  • konnichonwa le 30.04.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Commencer sa carrière à 59 ans, l'âge où la plupart pensent à la retraite, je le plains, surtout après une période de stage d'attente de 59 ans.... mais dans leur cas, y'a pas d'héritier bis comme en Angleterre par exemple

  • #LDEDJ le 30.04.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui pensait qu'il n'y en avait plus depuis le "Dernier Empereur" ...

Les derniers commentaires

  • Ola le 30.04.2019 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est donc Naruto le nouvel hikage

  • #LDEDJ le 30.04.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui pensait qu'il n'y en avait plus depuis le "Dernier Empereur" ...

  • konnichonwa le 30.04.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Commencer sa carrière à 59 ans, l'âge où la plupart pensent à la retraite, je le plains, surtout après une période de stage d'attente de 59 ans.... mais dans leur cas, y'a pas d'héritier bis comme en Angleterre par exemple