Aux Philippines

09 juillet 2019 08:49; Act: 09.07.2019 09:54 Print

Amal Clooney défend une «cible» de Duterte

L'avocate rejoint l'équipe de défense de la journaliste philippine Maria Ressa, «persécutée» en raison de sa couverture du gouvernement de Rodrigo Duterte.

storybild

Maria Ressa a été arrêtée en mars à son arrivée à l'aéroport de Manille, puis libérée sous caution, accusée d'avoir enfreint la loi interdisant à des intérêts étrangers de détenir des médias. (photo: AFP/Isaac Lawrence)

Sur ce sujet
Une faute?

«Maria Ressa est une journaliste courageuse qui est persécutée en raison de son travail», annonce dans un communiqué lundi le cabinet de l'avocate libano-britannique spécialiste des droits de l'homme. Maria Ressa, élue personne de l'année en 2018 par le magazine Time, est sous le coup de plusieurs chefs d'accusation en lien avec son site d'informations en ligne Rappler.

«Nous utiliserons tous les recours légaux pour défendre ses droits, la liberté de la presse et l'État de droit aux Philippines», ajoute l'avocate, épouse de l'acteur George Clooney. Amal Clooney, qui avait rejoint l'équipe de défense de journalistes de Reuters récemment libérés en Birmanie, travaillera dans cette nouvelle affaire avec une équipe d'autres avocats internationaux, en lien avec des confrères à Manille.

Rappler est très critique de la guerre antidrogue meurtrière menée par le président Duterte, dans laquelle des milliers de personnes ont été tuées. Maria Ressa a été arrêtée en mars à son arrivée à l'aéroport de Manille, puis libérée sous caution, accusée d'avoir enfreint la loi interdisant à des intérêts étrangers de détenir des médias. En 2015, le site avait vendu des obligations pour lever des fonds, entre autres à un investisseur américain, Omidyar Network, créé par le fondateur d'eBay, Pierre Omidyar.

(L'essentiel/afp)