Attentat de Boston

11 janvier 2019 11:45; Act: 11.01.2019 12:02 Print

Amputée en 2013, elle est renversée par une voiture

La résilience d'Adrianne Haslet, victime de l'attentat de Boston en 2013, fait la fierté de toute une ville. Samedi, la jeune femme a vécu un nouveau drame.

Sur ce sujet
Une faute?

Adrianne Haslet se trouvait parmi les spectateurs du marathon de Boston lorsque deux bombes ont explosé près de la ligne d'arrivée, le 15 avril 2013. Trois personnes ont péri dans l'attentat, et la jeune femme a perdu sa jambe gauche. Depuis, l'Américaine est devenue un véritable symbole de résilience. Elle a fait sensation en participant au marathon en 2016 et s'est illustrée dans l'émission «Danse avec les Stars». «Je suis une survivante définie par ma façon de vivre, pas une victime définie par ce qui m'est arrivé», peut-on lire sur son compte Twitter.

La force et l'optimisme de la jeune femme viennent cependant d'être mis à rude épreuve. Samedi, à Boston, Adrianne traversait sur un passage pour piétons lorsqu'une voiture l'a renversée, écrit le Washington Post. «J'ai été éjectée dans les airs et j'ai atterri, écrasant le côté gauche de mon corps. Je suis complètement brisée», a témoigné l'Américaine sur Instagram. L'automobiliste, qui est resté auprès de la victime après l'accident, sera jugé. La police a relevé que la pluie et l'obscurité avaient peut-être été des facteurs contribuant au drame.

Au Boston Medical Center, Adrianne a subi huit heures d'opération pour reconstruire son côté gauche à l'aide de plaques de métal et de vis. D'autres interventions l'attendent. «J'ai trop peur de demander si je vais pouvoir à nouveau courir. On verra», a confié la championne, qui ignore encore l'exacte nature de ses blessures. «Tout ce que je veux, c'est me lever. Souhaitez-moi bonne chance», a-t-elle témoigné dans une story Instagram. Si les chances d'Adrianne de courir le marathon au mois d'avril semblent minces, l'Américaine se tourne déjà vers l'avenir: «Mes objectifs n'ont pas changé. Le chemin qui y mène a simplement pris un détour», a-t-elle écrit, pleine d'espoir.

Voir cette publication sur Instagram
"Someone once told me not to bite off more than I could chew. I told them I'd rather nibble on greatness than choke on mediocrity." - Unknown I've been through worse. I can get through this throbbing pain, this deep anger, this hurdle. A year ago today I joined the @heartbreakersrun and have become a faster runner and have had more fun than I ever dreamed. I learned how to run in my new leg. I smashed so many goals as a result. My goals aren't changing. It's only my path to get to those goals that has taken a detour. Armed with a determination I never thought could get stronger, and your words, love, and support to do so will only make crossing that finish line even sweeter. Day 38 of Boston marathon training is a rest day. I don't know if I'm cleared to run this year, but until then , my head is staying in the game. #bostonstrong #adriannestrong #bladerunner Une publication partagée par Adrianne Haslet (@adriannehaslet) le 9 Janv. 2019 à 7 :12 PST

(L'essentiel/joc)