Aux États-Unis

07 décembre 2018 08:08; Act: 07.12.2018 11:08 Print

Après 36 ans en prison, un détenu électrocuté

Un Américain est passé sur la chaise électrique, jeudi, dans le Tennessee. Il se trouvait dans les couloirs de la mort depuis 36 ans.

storybild

Image d'archives.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tennessee a électrocuté, jeudi, un condamné qui se trouvait depuis 36 ans dans les couloirs de la mort pour le meurtre d'une jeune femme souffrant d'un retard mental. La mort de David Earl Miller, 61 ans, a été prononcée à 19h25 (1h25 GMT) dans le pénitencier de haute sécurité de Nashville. Il s'agit de la deuxième exécution sur la chaise électrique en un peu plus d'un mois, alors qu'elle n'avait pas servi depuis 2013 aux États-Unis.

Les autorités avaient placé une éponge mouillée et un casque en métal sur son crâne rasé, et des électrodes à ses pieds. Quand l'électricité a parcouru son corps, il s'est raidi, mais est resté maintenu par des sangles, ont raconté des témoins lors d'une conférence de presse. Objet de nombreuses maltraitances dans son enfance, David Earl Miller vivait d'expédients au début des années 1980 quand un prêtre du Tennessee l'avait recueilli chez lui en échange de faveurs sexuelles.

Plusieurs recours judiciaires

Habité par la rage, selon une expertise psychologique, il s'était déchaîné le 20 mai 1981 contre Lee Standifer, 23 ans, née avec des lésions cérébrales. Après l'avoir attirée pour un rendez-vous galant, il l'avait battue à mort avec un tisonnier avant d'abandonner son corps dans des bois adjacents au jardin de l'homme d'église. Celui-ci avait découvert le corps et donné l'alerte. David Earl Miller avait été arrêté une semaine après le meurtre.

En 1982, il avait été condamné à la peine capitale, puis à nouveau en 1987, après que la Cour suprême du Tennessee a ordonné un nouveau procès. D'autres recours judiciaires, tous infructueux, ont suivi. Le condamné a aussi gagné quelques années grâce à la suspension des exécutions en 2009 au Tennessee, sur fond de polémique autour des produits utilisés pour les injections létales.

(L'essentiel/nxp/afp)