Au Canada

10 janvier 2019 18:40; Act: 11.01.2019 09:32 Print

Après la légalisation, le prix du cannabis flambe

En projet au Luxembourg, la légalisation du cannabis récréatif au Canada a fait grimper son prix. De plus, le marché noir n'est pour l'instant pas impacté.

storybild

En moyenne, un consommateur canadien de cannabis a acheté 8,3 grammes auprès d'un vendeur autorisé ... et deux fois plus sur le marché noir (17,2 grammes). (photo: AFP/Geoff Robins)

Sur ce sujet
Une faute?

Le prix du cannabis a crû de 17,4% au Canada depuis sa légalisation mi-octobre, à 8,02 dollars canadiens (5,25 euros) le gramme en moyenne, selon Statistique Canada, qui relève de gros écarts entre réseau légal et marché noir. «Avant la légalisation, le prix moyen non pondéré par gramme de cannabis en 2018 était de 6,83 dollars» et depuis la légalisation le 17 octobre, «le prix moyen par gramme s'est fixé à 8,02 dollars», indique l'institut officiel dans un rapport se basant sur les déclarations de plusieurs centaines de consommateurs.

«Entre le 17 octobre et le 31 décembre, le prix moyen payé pour le cannabis séché provenant de fournisseurs légaux (9,70 dollars) était supérieur au prix payé pour le cannabis séché acheté auprès de fournisseurs illégaux (6,51 dollars)», souligne Statistique Canada, dans ce rapport publié mercredi. Les nombreuses pénuries de cannabis légal ayant suivi l'entrée en vigueur de cette mesure phare du gouvernement de Justin Trudeau, mais aussi l'imposition de ce produit, pourraient expliquer en partie la hausse des prix, estiment les observateurs.

Pas d'impact sur le marché noir pour le moment

Avant que la consommation récréative ne soit autorisée, quelque 4,9 millions de Canadiens - soit 13% de la population - avaient déjà fumé du cannabis en 2018, selon Statistique Canada. Même si l'un des objectifs affichés de la légalisation était d'assécher le marché noir, aucun expert ne s'attendait à ce qu'il disparaisse du jour au lendemain. Depuis mi-octobre «environ la moitié des personnes ont acheté du cannabis auprès d'un fournisseur légal», a ainsi relevé l'institut. En moyenne, un consommateur canadien de cannabis a acheté 8,3 grammes auprès d'un vendeur autorisé... et deux fois plus sur le marché noir (17,2 grammes).

Les hommes sont plus susceptibles (49,8%) que les femmes (41,6%) d'acheter du cannabis auprès d'un fournisseur légal, a souligné l'institut. Statistique Canada a relevé que cette première étude depuis la légalisation reposait sur les observations de prix fournies par 300 personnes, puis ajustées statistiquement. L'organisme a donc appelé à «faire preuve de prudence lors de l'interprétation des données» en raison de la taille limitée de l'échantillon utilisé. Cinq ans après l'Uruguay, le Canada est devenu le 17 octobre le second pays à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Le gouvernement fédéral a laissé à chaque province le soin d'en organiser le commerce, certaines comme le Québec choisissant d'imposer un monopole public, d'autres comme l'Alberta optant pour une privatisation complète. Pour rappel, le gouvernement luxembourgeois veut aussi légaliser le cannabis récréatif.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • The Boss le 11.01.2019 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il est évident que, si la plupart des états sont si favorables à la légalisation de ce produit, c'est uniquement parce qu'ils y voient une source de taxes comparable, voire supérieure, au tabac et peu importe réellement les problèmes de santé et sociétaux que cela engendrera. Mais, rassurons-nous, comme pour le tabac, ils consacreront bien quelques broutilles à des campagnes anti-cannabis pour masquer leur fureur taxatrice. Tout va bien et l'avenir sera peuplé d'éléphants roses ...

  • @echec le 11.01.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vis au Pays-Bas pour l'unif et je peux te dire que grace aux coffeeshops il y a pratiquement jamais de dealers de rue, tout l'inverse du luxembourg...

  • Ce que Jean dit ... le 11.01.2019 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Après les problèmes d'alcool au volant, il va y avoir encore plus de problèmes avec le cannabis. Les magasins de CBD vendent cela en tisane mais les gens le fument pour avoir plus d'effet relaxant. Trop relax moins d'attention sur les routes, donc plus d'accident.

Les derniers commentaires

  • Ftd le 30.03.2019 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stp arrete c trop ca ????

  • valens le 11.01.2019 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le marché noir est deja impacté lorsque les clients commencent a basculer vers les produits qui assurent une certaine garantie, contrairement au dealers qui, parfois, vends du n'importe quoi. Alors, oui, c'est un changement dans les habitudes des clients... et l'état prend le plus gros morceau. Plus d'argent dans trésorerie, plus des options pour la sécurité sociale.

  • Répression ridicule, légalisation censée le 11.01.2019 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    En France c'est interdit, réprimé, condamné...pourtant la France est un des plus gros consommateurs en Europe surtout chez les jeunes loin devant certains pays ou c'est légalisé, toléré accepté...En 2017, « le cannabis demeure la première substance illicite diffusée dans la population » avec 44,8 % des Français à l’avoir expérimenté, selon cette étude conduite avec l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies...comme quoi, la répression ne rends pas la consommation plus difficile, et il n'a jamais été démontré que sur le long terme la légalisation augmente le nombre de fumeurs.

  • Cela que Jean ne sait pas le 11.01.2019 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du CBD on peut en fumer une tonne, sans que celà fasse de l'effet. Excusez, mais 'ça, tout le monde' devrait le savoir entre temps.

  • Do Ping le 11.01.2019 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Attendez les soldes pour en acheter!