Aux États-Unis

21 février 2021 23:02; Act: 22.02.2021 12:53 Print

Après la vague de froid, les factures d’électricité

Alors que les Texans ont dû faire face à une vague de froid extrême, ils doivent désormais affronter les coûts de l’électricité.

storybild

De nombreux Texans étaient toujours privés d’électricité, dimanche. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des millions de personnes étaient toujours privées d’eau potable dimanche au Texas, où des élus se sont insurgés contre la hausse astronomique du coût de l’électricité liée à la vague de froid létale qui a frappé le pays.

Si 30’000 foyers étaient encore privés d’électricité dimanche, les équipes de secours n’ayant pas encore pu réparer toutes les lignes électriques abattues par les intempéries, selon le site poweroutage, de nombreux Texans sont désormais confrontés à un autre problème: des factures d’énergie exorbitantes, pouvant atteindre jusqu’à 16’000 dollars.

En vase clos

Le Texas est en effet le seul État dont le réseau de distribution énergétique fonctionne en vase clos, et son marché de l’électricité est complètement dérégulé. Beaucoup de foyers ont ainsi des contrats dont le prix mensuel varie en fonction de la demande, et cette dernière a explosé avec la vague de froid.

«Ces factures, ces coûts prohibitifs devraient être réglés par l’État du Texas, et non par les consommateurs individuels qui ne sont pas responsables de cette catastrophe», a lancé dimanche Sylvester Turner, le maire de Houston – quatrième ville américaine, sur NBC.

«Tout ce qui est arrivé cette semaine était prévisible et évitable», a-t-il ajouté précisant qu’il était clair depuis longtemps que le réseau électrique indépendant du Texas était vulnérable aux conditions climatiques extrêmes.

«Nous avons la responsabilité de protéger les Texans des hausses de leurs factures énergétiques qui sont le résultat de la météo hivernale très rude et des coupures de courant», avait aussi assuré samedi le gouverneur du Texas, Greg Abbott.

Épisode climatique extrême

Le président Joe Biden, a signé une nouvelle déclaration d’urgence pour le Texas, débloquant des fonds qui pourraient aider à payer les factures d’électricité des habitants, selon l’élu républicain Michael McCaul. «C’est le plan actuel, avec l’assistance fédérale, de pouvoir aider les propriétaires», a-t-il affirmé sur CNN.

En attendant, les autorités fédérales et locales du Texas ont demandé une enquête sur cette crise énergétique. La sénatrice démocrate Tina Smith, a de son côté appelé à l’ouverture d’une enquête fédérale sur le bond exponentiel des prix du gaz naturel pendant la vague de froid polaire à travers les États-Unis, au Texas mais aussi dans le Midwest.

Au-delà du problème d’électricité, les habitants de plusieurs villes du «Lone Star State» restaient dimanche sans eau potable. À Houston, la consigne de ne boire que de l’eau bouillie pourrait notamment avoir cours jusqu’à lundi. Cet épisode climatique extrême, qui a fait des ravages à travers le sud et le centre des États-Unis cette semaine, a coûté la vie à au moins 70 personnes, selon les médias américains.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 22.02.2021 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Au Texas ils sont riches

Les derniers commentaires

  • Luxo le 22.02.2021 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Au Texas ils sont riches