En Australie

03 février 2020 07:00; Act: 03.02.2020 09:36 Print

Après les feux, le sort s'acharne sur les koalas

8 000 koalas sont morts dans les gigantesques feux de forêts en Australie. Mais l'animal est maintenant victime d'actes cruels de la part des bûcherons.

storybild

Un petit marsupial blessé découvert sur le site par Helen Oakley. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Considéré comme vulnérable par le ministère australien de l'Environnement, le koala continue à voir le sort s'acharner sur lui. Après les incendies de forêts qui ont tué quelque 8 000 spécimens, selon les estimations, ce petit marsupial vient de connaître une nouvelle tragédie dans le sud-est de l'État de Victoria. Des travaux de bûcheronnage réalisés sans prendre les précautions indispensables en ont tué plusieurs dizaines, à la fin du mois de décembre, et en ont laissé d'autres blessés ou mourant de faim. Le gouvernement local a ouvert une enquête.

Helen Oakley, une résidente de la région, a découvert le carnage en se promenant mercredi dernier. En larmes et indignée, elle a immédiatement interpellé les autorités locales. Dépêché sur place, le contrôleur du Département de l'environnement, Andrew Pritchard, a repéré 120 animaux dans les branchages d'eucalyptus abandonnés sur le site, dont 25 ont dû être euthanasiés. Quelque 80 autres ont été pris en charge par des vétérinaires et «seront remis en liberté plus tard», a-t-il confié à ABC News.

«Acte de cruauté impitoyable»

L'affaire a indigné les habitants de la région et les défenseurs des animaux. «Il semble qu'il y ait eu diverses infractions à la loi», a tweeté l'ONG Animals Australia. Cette dernière a rappelé que les bûcherons avaient l'obligation de vérifier la présence des marsupiaux avant toute coupe et de déplacer ceux qui s'y trouvaient. Le patron de l'Association des produits de la forêt, Ross Hampton, s'est dit «consterné par ce qui semble être un acte de cruauté impitoyable».

(L'essentiel/aia)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • money le 03.02.2020 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    L'Australie est un pays magnifique. Malheureusement, les "australiens", ou plutôt "anglais fraîchement débarqués en Australie" sont pitoyables : rejet, ignorance ou mépris des aborigènes, destruction des espaces naturels au nom des profits financiers (mines, etc....), destruction de la biodiversité et de leur habitat, toujours au nom de l'argent.

  • murdok le 03.02.2020 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment certaines personnes peuvent faire du mal à ces animaux ,ces gens ont une âme un fond très sombre .

  • Carina le 03.02.2020 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça me donne envie de pleurer. Comment peut-on être aussi barbare? Les animaux ont déjà tellement souffert et bon nombre sont déjà morts. Pourquoi continuer une pareille hécatombe au lieu de les protéger?

Les derniers commentaires

  • livingMan le 04.02.2020 01:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Darwin a fait plus de mal que de bien pour le monde des êtres vivants. Peu à l’aise avec le fait de « tuer Dieu » avec sa théorie, il a conforté l’ideologie que l’homme est au-dessus de tous les êtres vivants. L’homme pense ainsi avoir tous les droit car il cherche l’apothéose ! Le naturaliste Kinji himanishi a une vision bien plus respectueuse de la nature car il considère l’importance et interaction de chaque être vivant (végétale également) pour leur propre survie dans un concept d’homéostasie.

  • livingMan le 04.02.2020 01:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parle beaucoup de QI ici. C’est déjà la plus mauvaise mesure de l’intelligence car elle ne tient compte que de l’intelligence logico mathématique et il ne tient pas compte des 7 autres qui sont tout aussi importante. On parle d’évolution. Le qi n’est pas un élément essentiel à l’évolution. Les plantes ont évolué depuis des Milliers d’années et les animaux aussi. Ont ils une intelligence logico mathématique ?

  • Pas de pardon le 03.02.2020 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est simple, le monde n'a pas besoin de personnes qui agissent ainsi! Aaah si le karma ou autres pouvaient rendre une justice impitoyable face à ça!

  • LEONODAS le 03.02.2020 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    je demande tout de suirte la peine de mort pour ces actes criminels et la démission immédiate du Premier Ministre australien !!

  • Lora le 03.02.2020 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La cruauté envers les animaux est l’un des pires crimes, tout comme ceux envers les enfants. Seulement des êtres très perturbés ou sans cœur peuvent s’en prendre à eux. Aucune pitié pour ces gens là

    • Renegad le 03.02.2020 20:38 Report dénoncer ce commentaire

      La cruauté envers les animaux est souvent annonciatrice que la personne est dangereuse pour la société! Un psycopathe en veille...