Conflit syrien

15 juin 2018 11:00; Act: 15.06.2018 11:26 Print

Assad fait une apparition pour la fin du ramadan

Le président syrien Bachar el-Assad s'est rendu vendredi, dans la ville de Tartous, dans l'ouest du pays, pour assister à la prière de l'Aïd al-Fitr.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La présidence syrienne a publié des photos de Bachar el-Assad priant à l'aube dans la mosquée Sayida Khadija de Tartous, une ville côtière, aux côtés du ministre des Biens religieux Mohammad Abdel-Sattar Sayyed et du mufti de Syrie, Ahmad Badredine Hassoun. D'autres photos le montrent entouré par des dizaines de fidèles le saluant à l'occasion de l'Aïd al-Fitr.

La ville méditerranéenne de Tartous accueille une base navale russe, Moscou étant militairement engagée au côté du président Assad dans la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011. Depuis le déclenchement du conflit, Bachar el-Assad quitte très rarement Damas et ses sorties en public sont assez rares. Ces dernières années, les fêtes religieuses ont été une occasion pour lui d'effectuer des apparitions publiques, parfois en dehors de la capitale, alors que ses forces multiplient les reconquêtes territoriales.

À l'occasion de l'Aïd al-Fitr, il s'était ainsi rendu à Homs en 2016, puis à Hama en 2017. Depuis 2011, la côte ouest syrienne est restée un bastion alaouite, la minorité religieuse dont est issu le président, lui-même originaire de la province de Lattaquié. La révolte en Syrie contre le régime d'Assad s'est transformée en guerre dévastatrice dans laquelle sont maintenant impliqués une multitude d'acteurs locaux, régionaux et internationaux. Le conflit a fait plus de 350 000 morts et des millions de déplacés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Niro le 15.06.2018 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout a fait daccord. Prix nobel mérité

  • observateur le 15.06.2018 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prix Nobel mérité

  • @lea le 16.06.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les syriens voient ça différemment, mais vous allez aussi expliquer à Nadal comment jouer au Tennis!?

Les derniers commentaires

  • @lea le 16.06.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les syriens voient ça différemment, mais vous allez aussi expliquer à Nadal comment jouer au Tennis!?

  • lea le 15.06.2018 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faux avant que Daesh et le terrorisme s’installent la Syrie était un pays prospère et les syriens vivaient très très bien chez eux

    • chez eux le 16.06.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

      Chez eux ils étaient fliqués tout le temps et partout et il ne fallait pas dire un mot de travers ceci dit c'était sûrement mieux qu'aujourd'hui!

  • observateur le 15.06.2018 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prix Nobel mérité

    • Mérité comment le 15.06.2018 20:51 Report dénoncer ce commentaire

      Mérité comment? Personne n'a aucun mérite à combattre les terroristes pour protéger son pays ça n'a vraiment rien d'exceptionnel non?

  • Niro le 15.06.2018 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout a fait daccord. Prix nobel mérité

  • Zeljko le 15.06.2018 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    Le président Assad et Vladimir Poutine méritent le prix Nobel de la Paix pour leur lutte contre le terrorisme islamiste.

    • Et puis quoi encore le 15.06.2018 14:27 Report dénoncer ce commentaire

      Et puis quoi encore ? D. Trump un prix pour la culture, Kim Jong Un un prix pour la mode, Khamenei un prix pour la tolérance et les Saoud un prix pour l'égalité hommes-femmes puis Netanyahou un prix pour la paix ???