Ex-gouverneur américain

15 décembre 2019 20:44; Act: 16.12.2019 16:15 Print

Battu, il gracie de dangereux criminels

L'ancien gouverneur républicain du Kentucky a provoqué un tollé en faisant libérer des tueurs et des abuseurs d'enfants, juste avant de céder son bureau.

storybild

Matt Bevin s'était fait battre malgré le soutien de Donald Trump. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Son surnom de gouverneur le plus détesté des États-Unis ne devrait pas quitter Matt Bevin de sitôt. Pendant le week-end, les médias américains ont relaté que, juste avant de céder son bureau, lundi dernier, l'ex-gouverneur du Kentucky a prononcé de nombreuses grâces, comme sa fonction le lui permettait. Certains choix du Républicain - qui s'est fait battre par un Démocrate dans un État très conservateur, malgré le soutien de Donald Trump - ont suscité un véritable tollé.

«Ce qu'a fait le gouverneur est une atrocité absolue», s'est fâché Jackie Steele, un procureur de l'État. Car si la majorité des personnes graciées étaient incarcérées pour des délits mineurs, plusieurs abuseurs et violeurs d'enfants ainsi que de nombreux meurtriers figurent aussi sur la liste. L'un d'eux avait décapité une mère de famille, d'autres ont tué des nourrissons. Leur libération «met en danger les victimes et les membres de la communauté», a ajouté Jackie Steele. Même le chef des Républicains au Sénat, Mitch McConnell, élu du Kentucky, a confié: «Honnêtement, je n'approuve pas».

Le cas le plus suspect est celui d'un criminel qui, lors d'un vol à main armée, avait tué un homme. Il a été gracié alors que ses deux comparses restent en prison. Sa famille avait organisé une collecte de fonds en faveur de Matt Bevin, ce qui fait craindre du favoritisme de la part de l'ex-gouverneur. Des élus républicains et démocrates ont demandé l'ouverture d'une enquête.

(L'essentiel/aia)