Opération au Brésil

11 septembre 2019 16:37; Act: 11.09.2019 17:15 Print

Bolsonaro s'est fait poser une sonde naso-​​gastrique

Dans l'impossibilité de se nourrir par voie orale, le président brésilien a dû se faire installer un dispositif, mercredi, trois jours après sa dernière opération.

storybild

Jair Bolsonaro espère être rétabli pour le sommet du 24 septembre, à New York. (photo: AFP/Evaristo sa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président brésilien Jair Bolsonaro, opéré dimanche de l'abdomen, s'est vu poser une sonde naso-gastrique, étant dans l'impossibilité de s'alimenter par voie orale en raison de problèmes de transit intestinal, ont annoncé ses médecins mercredi. L'état de santé du chef de l'État «a évolué ces 12 dernières heures avec une lenteur du transit intestinal et une distension abdominale», peut-on lire dans le dernier bulletin de l'hôpital de São Paulo, où il a été admis samedi soir.

«La réintroduction de l'alimentation par voie orale se fera au moment opportun», a précisé l'hôpital, sans donner de nouvelles prévisions quant à sa sortie, alors que le chef de l'État était censé sortir jeudi avant ces complications. Lundi, au lendemain de son opération pour une hernie incisionnelle de l'abdomen, Jair Bolsonaro, 64 ans, pouvait déjà ingérer des aliments liquides.

L'intervention chirurgicale, la quatrième depuis qu'il a été poignardé à l'abdomen en septembre dernier pendant la campagne électorale, avait duré plus de cinq heures, deux de plus que prévu. Lundi soir, le président avait diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux sur laquelle on le voyait marcher dans un couloir de l'hôpital. Jair Bolsonaro compte être rétabli pour se rendre à New York le 24 septembre, pour l'Assemblée générale de l'ONU où le Brésil est traditionnellement le premier pays à faire un discours.

(L'essentiel/afp)