Présidentielle américaine

26 juin 2020 16:16; Act: 26.06.2020 16:37 Print

«Caché» dans l’ombre, Joe Biden affine sa stratégie

Alors que Donald Trump sillonne les États-Unis malgré la pandémie, Joe Biden se fait discret et opte pour des petites rencontres près de chez lui. Une stratégie payante.

Sur ce sujet
Une faute?

Face à Donald Trump qui sillonne les États-Unis malgré la pandémie, Joe Biden, masqué, opte pour des petites rencontres proches de chez lui. Et malgré les moqueries du président républicain, qui l’accuse de se cacher, le candidat démocrate à la Maison-Blanche prend le large dans les sondages. En effet, sa campagne en sourdine lui réussit puisqu’il mène non seulement dans les sondages nationaux – de dix points, selon la moyenne du site spécialisé RealClearPolitics – mais aussi dans une demi-douzaine d’États pivots, qui font et défont les présidentielles américaines.

Il faudra affronter le milliardaire

Pourtant, la route jusqu’à la présidentielle du 3 novembre est encore longue et l’ancien vice-président américain, connu pour ses gaffes, ne pourra pas éviter encore très longtemps de se jeter dans l’arène pour affronter directement le tempétueux milliardaire républicain.

Donald Trump ne cesse d’enfoncer son rival sur la Toile, comme le montre le tweet ci-dessus, pourtant Joe Biden reste insensible à ces provocations.

Une salle presque vide

Quelques chaises installées dans un jardin, à bonne distance recommandée pour éviter la propagation du Covid-19. Masque sous le menton, Joe Biden converse d’une voix compatissante avec une poignée de femmes et enfants ayant souffert de graves maladies. Puis il prononce un discours dans une salle presque vide, où les rares journalistes, installés dans des cercles marquant au sol la même distance de sécurité, ne peuvent pas poser de questions.

L’ancien bras droit de Barack Obama n’a parcouru que 70 kilomètres depuis son domicile à Wilmington, dans le Delaware voisin, pour se rendre à ces deux rencontres à Lancaster, en Pennsylvanie. C’était la première fois que Joe Biden organisait un événement public en personne depuis que son rival a marqué son retour aux meetings de campagne devant des milliers de partisans, rarement masqués et au coude à coude, dans l’Oklahoma samedi.

«Biden se cache»

«Biden se cache», accuse régulièrement Donald Trump. «Pourquoi? Parce qu’il n’a pas la force, l’énergie et la rigueur mentale nécessaires pour diriger le pays», est-il épinglé sur le compte Twitter de son équipe de campagne. À 77 ans, Joe Biden n’affiche certes pas la même forme physique que Donald Trump, 74 ans, qui peut parler, comme samedi, pendant près de deux heures en arpentant la scène.

«On peut parler pendant deux heures mais c’est ce qu’on dit qui compte», balaie Amy Dacey, stratège démocrate qui enseigne à l’American University et avait conseillé Barack Obama et John Kerry pour leurs campagnes. «L’équipe et le vice-président Biden parlent aux habitants et aux médias locaux, en allant là où ils sont et non pas en leur demandant de venir là où ils se trouvent, et cela marque un important contraste» avec Donald Trump, déclare-t-elle.

«On dirait un enfant»

Jeudi à Lancaster, Joe Biden a tancé son rival pour sa gestion de la pandémie: «On dirait un enfant qui ne peut tout simplement pas croire que cela lui soit arrivé. Il ne fait que pleurnicher et s’apitoyer». Le milliardaire new-yorkais a riposté en relevant une erreur de son rival qui, devant les familles de malades, a parlé de «120 millions de morts» aux États-Unis.

(L'essentiel/afp/lhu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eliane le 27.06.2020 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Joe Biden for president!

  • Zebra3 le 26.06.2020 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi une momie ???? Si c'est une farce elle est bonne????

  • fifi le 26.06.2020 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    affine sa stratégie avec des adolescentes.

Les derniers commentaires

  • l'alchimiste le 27.06.2020 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mdr sa stratégie financée a coup de milliard par le misanthrope G. Soros ils sont bons les Democrates

  • Eliane le 27.06.2020 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Joe Biden for president!

  • Zebra3 le 26.06.2020 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi une momie ???? Si c'est une farce elle est bonne????

  • fifi le 26.06.2020 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    affine sa stratégie avec des adolescentes.

  • Qui a la plus grande le 26.06.2020 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est marrant, c'est qu'on parle toujours de Trump comme d'un milliardaire quand il faut le comparer à Biden... sauf que Biden se fait quand meme 11 millions de dollars par an. Et la fortune de Trump, tout le monde le sait, est comme un bulle spéculative. En vrai, il possède surtout énormément de dettes, à l'image de son pays chéri.