États-Unis

13 mars 2019 09:22; Act: 13.03.2019 09:43 Print

«Ce n'est rien, tu mérites encore bien plus que ça»

Ancienne victime de harcèlement, un élève a reçu un cadeau inattendu de la part de ses nouveaux camarades. Un grand moment d'émotion.

Sur ce sujet
Une faute?

La vie au lycée est loin d'être un long fleuve tranquille et Azrael Robinson en sait quelque chose. Longtemps, l'adolescent de 15 ans a été victime de harcèlement scolaire, un calvaire qui l'a durablement marqué. Désormais scolarisé au lycée de La Vergne (Tennessee), le jeune homme évolue dans un environnement plus sain et bienveillant. Rien n'est toutefois facile pour l'ado, qui reste fragile et sujet aux coups de déprime.

Attachés à leur nouveau camarade, les élèves de sa classe ont remarqué qu'il n'était pas au meilleur de sa forme ces derniers temps. Avec l'aide de leur prof de biologie, ils ont discrètement préparé une surprise dans l'espoir de remonter le moral d'Azrael, dont la générosité fait l'unanimité. «S'ils ne comprennent pas quelque chose, il est le premier à aider. Si quelque chose tombe dans la classe, il est le premier à le ramasser. Si un élève ne va pas bien, il est le premier à le soutenir», confie à Today Sonji Newman, l'enseignante.

«Tu vas faire pleurer tout le monde»

Une vidéo postée le 4 mars sur Facebook par la grande sœur d'une élève montre deux jeunes entrer dans la classe et tendre un cadeau à Azrael, qui n'en revient pas. «Nous t'avons apporté quelques trucs pour te remercier de ta générosité et de tout ce que tu fais», explique Kerolos Girgis, à son copain de classe.

En ouvrant la boîte contenant une paire de baskets neuves, le lycéen, qui n'en revient pas, fond en larmes. «Tu vas faire pleurer tout le monde», lui lance Kerolos, après lui avoir assuré que ce cadeau est un simple remerciement et qu'il mérite «encore bien plus que ça». Un autre élève lui offre ensuite de nouveaux habits et un peu d'argent récolté dans la classe.

Vue plus d'un million de fois, la vidéo a réchauffé le cœur des internautes, qui ont félicité les lycéens pour leur acte désintéressé et bienveillant. En voyant son fils entrer en larmes dans la voiture après l'école, sa maman a toute de suite pensé qu'il avait de nouveau été maltraité par d'autres élèves. «Mais quand il m'a raconté ce qu'il venait de se passer, j'ai sangloté jusqu'à la maison», confie Traci Robinson.

(L'essentiel)