En Australie

15 novembre 2018 08:44; Act: 15.11.2018 08:47 Print

Ces femmes avaient très envie de vibromasseurs

La police est à la recherche de trois personnes suspectées d'avoir volé pour 600 dollars de sextoys de luxe, dimanche à Perth.

storybild

Les voleuses ont quitté le magasin après avoir caché les sextoys sous leurs habits.

Sur ce sujet
Une faute?

La police de Perth est à la recherche de trois femmes accusées d'avoir volé pour 600 dollars de marchandise dans un sex-shop, dimanche. D'après le «Daily Mail», deux d'entre elles ont ouvert des emballages renfermant des vibromasseurs luxueux et ont quitté les lieux avec les engins cachés sous leurs habits. Le responsable du magasin «Libido» a rapporté que les femmes avaient pris la poudre d'escampette avec quatre de ses vibromasseurs les plus en vogue. L'un d'entre eux, le «Come Hither Rabbit», vaut la bagatelle de 280 dollars australiens (180 euros).

Le patron croit savoir qu'une des femmes est entrée seule dans le magasin bondé et qu'elle a profité du fait que le personnel était occupé avec d'autres clients pour subtiliser un sextoy. La voleuse présumée serait ensuite revenue avec une amie pour poursuivre son «oeuvre». Des images de vidéosurveillance montreraient les complices s'emparer d'articles et se rendre dans une cabine d'essayage, où elles les sortent de leur emballage avant de les cacher sous leurs vêtements.

La police a diffusé ces images dans l'espoir de retrouver les voleuses. Le patron du «Libido», lui, offre un bon de 50 dollars à quiconque pourra identifier le trio infernal. Ce n'est pas la première fois que le commerçant se retrouve dans une telle situation: il estime perdre pour environ 2500 dollars de marchandise tous les six mois. «C'est un problème constant pour nous», déplore-t-il.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • quanqStash le 15.11.2018 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Avec les engins cachés ? Mais cachés où ?

  • kniptchen le 15.11.2018 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour les sourires des collègues au bureau !

  • Voyeur le 15.11.2018 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Y' a pas de mal à se faire du bien...

Les derniers commentaires

  • gigi57 le 16.11.2018 02:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo les filles ce soir c est la fête amusez vous bien

  • michel le 15.11.2018 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi je prends les 3 sans soucis....ont t'elles besoin de cela vraiment? tous les hommes tombent????

    • GxxG le 17.11.2018 08:32 Report dénoncer ce commentaire

      les 3 non.

  • Don Juan le 15.11.2018 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les deux blondes sont jolies, elles peuvent trouver mieux qu'un vibro!...moi par exemple

    • Don Quichotte le 15.11.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

      La brune a son charme...

    • Don papa le 15.11.2018 23:34 Report dénoncer ce commentaire

      les 3 rien a dire ....

  • Voyeur le 15.11.2018 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Y' a pas de mal à se faire du bien...

  • kniptchen le 15.11.2018 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour les sourires des collègues au bureau !

    • BadaBing le 15.11.2018 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      Au bureau? Sur les bancs de l'université peut-être, et encore, plutôt au strip-club!