Turquie/Japon

17 janvier 2020 10:08; Act: 17.01.2020 11:18 Print

Ces hommes seraient des complices de Ghosn

Les médias turcs ont publié des images inédites montrant deux hommes, qui auraient aidé Carlos Ghosn, dans sa fuite vers le Liban, en passant par Istanbul.

Sur ce sujet
Une faute?

Une vidéo, publiée jeudi soir par l'agence de presse DHA, montre Michael Taylor et George-Antoine Zayek se soumettre l'un après l'autre au contrôle de leur passeport à l'aéroport Istanbul en fin de matinée le 30 décembre, avant de prendre un avion pour quitter la Turquie. Selon des médias, l'Américain et le Libanais, deux agents de sécurité privés, ont aidé M. Ghosn a quitter le Japon, où l'ex-patron de Renault-Nissan est accusé de malversations, au cours d'une opération rocambolesque.

M. Ghosn a dans un premier temps pris un jet privé à Osaka (ouest du Japon) pour Istanbul, puis un second appareil pour Beyrouth. MM. Taylor et Zayek sont soupçonnés d'avoir accompagné M. Ghosn en jet privé du Japon à l'aéroport Atatürk à Istanbul, puis de prendre un vol commercial pour le Liban. Les autorités turques ont écroué cinq employés d'une compagnie aérienne privée soupçonnés d'avoir aidé l'ex-homme d'affaires dans sa fuite. La compagnie, MNG Jet, affirme que ses avions ont été utilisés de manière «illégale».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ironie du sort le 17.01.2020 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà, un riche homme d'affaire évadé et déjà 5 "petites gens" en tôle pour complicité. Bref, quand les friqués ont les moyens d’être au-dessus lois, ce sont les manants qui vont au gnouf!

  • Securityplease le 17.01.2020 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Toi on te fait jeter ton déo mais eux arrivent à faire passer un homme dans une énorme boite d'instrument...allez savoir!

  • david tiberghien le 17.01.2020 15:58 Report dénoncer ce commentaire

    la vidéo est restée en douane chez les turcs

Les derniers commentaires

  • censuré le 18.01.2020 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'avion appartient à la TOA et venait de Ivato.

  • david tiberghien le 17.01.2020 15:58 Report dénoncer ce commentaire

    la vidéo est restée en douane chez les turcs

  • Grand Maître le 17.01.2020 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les pauvres je les plainds avec un pays totalitaire comme la Turquie et de surcroît avec un président islamiste!! Il va se venger indirectement...sur ces hommes qui auraient mieux fait de rester au Liban.

  • Tillia le 17.01.2020 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont été payés pour assumer un risque assumé

  • Securityplease le 17.01.2020 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Toi on te fait jeter ton déo mais eux arrivent à faire passer un homme dans une énorme boite d'instrument...allez savoir!

    • Marginal le 17.01.2020 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      oups, c'est un jet privé donc il n'y a aucun contrôle.

    • Florian le 17.01.2020 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      Aucun contrôle obligatoire pour les vols privés