Drame au Liban

08 août 2020 16:30; Act: 08.08.2020 16:48 Print

Ces vidéos folles prises au moment des explosions

Les habitants de la capitale libanaise, Beyrouth, vaquaient à leurs occupations au moment des énormes explosions dévastatrices, mardi. De nouvelles images ont été diffusées.

Sur ce sujet
Une faute?

«C'était comme une bombe atomique. J'ai tout vu (dans ma vie), mais rien de tel». Comme Makrouhie Yerganian, un professeur à la retraite, vivant depuis plus de 60 ans en face du port, les Beyrouthins passaient une fin d’après-midi normale. Une première forte explosion dans la zone portuaire de Beyrouth a eu lieu aux alentours de 18 heures suivie d'un incendie et de quelques détonations, avant une seconde explosion, beaucoup plus puissante, qui a provoqué un énorme dégagement de fumée en forme de champignon et décimé le port et les bâtiments aux alentours.

Cette déflagration d'une puissance inouïe est la plus dévastatrice vécue par le Liban. La puissance de ces explosions présentées comme accidentelles est telle qu'elle a été enregistré par les capteurs de l'institut américain de géophysique (USGS) comme un séisme de magnitude 3,3. Leur souffle a été clairement ressenti jusque sur l'île de Chypre, à plus de 200 km de là.

Partout dans la ville, des Beyrouthins ont été blessés par des vitres brisées par le souffle des explosions. Elles ont provoqué des destructions sans précédent, ravagé des logements et jeté à la rue des centaines de milliers de personnes. Le paysage, trois jours après le drame, reste lunaire: les conteneurs ressemblent à des boîtes de conserve tordues, les voitures sont calcinées, le sol jonché de valises et de papiers provenant de bureaux soufflés par l'explosion.

«C'est un séisme. Ça fait 47 ans que je travaille au Liban dans l'humanitaire, je n'ai jamais vu une chose pareille», lâche le docteur Kamel Mohanna, président fondateur d'Amel association international.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandy le 08.08.2020 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lrq : ne regardez plus les nouvelles si les malheurs des autres vous insupportent à ce point... Et surtout vu votre attitude arrêtez d attendre après les autres pour résoudre VOS problèmes et prenez vous en main !!!

  • serieux le 08.08.2020 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne vous connais pas, ni vos problèmes. Mais difficile d'imaginer pire que la situation à Beyrouth. si vous ne voulez pas être saoulé par la triste actualité, ne lisez pas les infos.

  • Eliane le 08.08.2020 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis profondément consternée par ces images et je pense depuis quelques jours aux habitants de Beyrouth. On appelait le Liban dans les années 70, la petite Suisse. Sincères condoléances aux personnes qui ont perdu des êtres chers. J'espère de tout coeur que cette effroyable catastrophe serve de leçon aux personnes responsables du stockage de ce matériel hyper-dangereux!

Les derniers commentaires

  • JPGT le 10.08.2020 18:01 Report dénoncer ce commentaire

    L'explosion de l'usine AZF de Toulouse en 2001 n'aura pas servi de leçon ....

  • Brita Ham le 09.08.2020 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans ce cas, la cargaison était initialement destinée à un fabriquant d‘explosifs au Mozambique !

    • @Brita ham le 10.08.2020 15:33 Report dénoncer ce commentaire

      Ou plutôt à des agriculteurs... Aux dernières nouvelles c'est un engrais qui peut être utilisé pour la fabrication d'explosifs, pas l'inverse (un explosif qu'on peut utiliser pour l'agriculture)

  • Sandy le 08.08.2020 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lrq : ne regardez plus les nouvelles si les malheurs des autres vous insupportent à ce point... Et surtout vu votre attitude arrêtez d attendre après les autres pour résoudre VOS problèmes et prenez vous en main !!!

  • sympa... le 08.08.2020 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    problemes et drame sont justement 2 choses différentes... les problèmes se résolvent, les drames non...

  • mo le 08.08.2020 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est à dire?