Aux Etats-Unis

13 avril 2019 10:54; Act: 13.04.2019 11:03 Print

Cette fausse héritière qui fascine New York

Netflix et HBO préparent des séries sur l'histoire d'Anna Sorokin, sans le sou, qui a mené grand train durant près d'un an en se faisant passer pour une riche héritière.

storybild

Arrivée dans la plus grande ville des Etats-Unis début 2016, cette jeune femme d'origine russe au visage juvénile a séjourné, à l’œil, dans plusieurs grands hôtels de Manhattan. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Son procès n'est pas encore terminé que Netflix et HBO préparent déjà des séries sur l'histoire de cette jeune Allemande sans moyens financiers, qui a mené grand train durant près d'un an à New York en se faisant passer pour une riche héritière. Anna Sorokin, connue à New York sous le nom d'Anna Delvey, est actuellement jugée pour une série de fraudes, qui lui ont permis de réunir 275 000 dollars par divers subterfuges et d'en dépenser l'essentiel à toute vitesse.

Arrivée dans la plus grande ville des Etats-Unis début 2016, cette jeune femme d'origine russe au visage juvénile a séjourné, à l’œil, dans plusieurs grands hôtels de Manhattan, dont les employés ont, à chaque fois, été mystifiés par son aplomb.

16 nuits sans payer

À l'audience, jeudi, le manager de l'hôtel tendance The Beekman a raconté comment elle avait laissé une ardoise de plus de 11 000 dollars et disparu après 16 nuits passées dans l'établissement. Comme elle l'avait fait à Paris, où elle fut un temps stagiaire au magazine Purple Fashion, elle s'est vite mêlée aux habitués des lieux branchés de New York, dont certains l'ont accueillie dans leurs cercles.

Elle s'était inventé un personnage, celui d'une riche héritière allemande, elle la fille d'un chauffeur routier russe, arrivée en Allemagne à 16 ans. Pour alimenter son train de vie somptueux, Anna Sorokin est parvenue à obtenir un prêt de la banque américaine City National et a aussi réussi à encaisser une série de faux chèques. Mais ses projets étaient beaucoup plus ambitieux et centrés autour d'un projet de boîte de nuit haut de gamme avec une touche de galerie d'art.

15 ans de prison

Assurant être à la tête d'un patrimoine de 60 millions d'euros, elle a cherché à emprunter jusqu'à 35 millions de dollars pour financer le lancement de ce lieu, après avoir convaincu un puissant promoteur de lui proposer des locaux sur la prestigieuse Park Avenue. Elle n'a finalement jamais obtenu ce prêt.

Détenue depuis un an et demi dans la tristement célèbre prison new-yorkaise de Rikers Island, Anna Sorokin risque jusqu'à 15 ans de prison. Son histoire a été révélée au grand public par un article du magazine Vanity Fair, écrit par une photographe du mensuel qui était devenu amie avec Anna Sorokin, avant que celle-ci ne la fasse tomber dans un traquenard.

Les droits du récit de Vanity Fair ont été achetés par la réalisatrice et actrice Lena Dunham, qui va en faire une série pour la chaîne câblée HBO. Ceux d'un autre article fleuve, celui du magazine New York, ont eux été acquis par la célèbre productrice Shonda Rhimes, en vue d'une autre série, pour Netflix celle-ci.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • j-pierre le 13.04.2019 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Brel le disait dans une de ses chansons "faut pas jouer les riches quand on a pas le sou". Elle s'est brulée les ailes malgré toute son imagination. On ne rentre pas dans ce cercle si facilement.

  • fabilux le 13.04.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    bcq d'aplomb, ça c'est certain!! pas bête quand même la miss!

  • Peter le 13.04.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    D'un coté les banques sont hyper regardantes quand il s'agit de prêter des sommes raisonnables d'argent à monsieur ou madame "tout le monde". Mais quand il y a l'appât du gain, elles courent tous les risques et jettent des millions par la fenêtre dans des prêts hasardeux.

Les derniers commentaires

  • fabilux le 13.04.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    bcq d'aplomb, ça c'est certain!! pas bête quand même la miss!

  • j-pierre le 13.04.2019 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Brel le disait dans une de ses chansons "faut pas jouer les riches quand on a pas le sou". Elle s'est brulée les ailes malgré toute son imagination. On ne rentre pas dans ce cercle si facilement.

  • Peter le 13.04.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    D'un coté les banques sont hyper regardantes quand il s'agit de prêter des sommes raisonnables d'argent à monsieur ou madame "tout le monde". Mais quand il y a l'appât du gain, elles courent tous les risques et jettent des millions par la fenêtre dans des prêts hasardeux.

    • fabilux le 13.04.2019 16:20 Report dénoncer ce commentaire

      le prêt a été refusé peut on lire!