En Égypte

29 janvier 2019 08:16; Act: 29.01.2019 12:06 Print

Dans les rues du Caire, le défi des chiens errants

Les chiens errants représentent une problématique importante pour la capitale égyptienne, avec une forte augmentation du nombre de morsures, ces dernières années.

storybild

Entre 2014 et 2017, le nombre de morsures de chiens «baladi» (chiens des rues en dialecte égyptien) et autres animaux errants est passé de 300 000 à 400 000 en Égypte. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Alaa Hilal, femme au foyer au Caire, ne se remet pas de sa frayeur depuis qu'un chien errant l'a mordue il y a près d'un mois, à un moment où la prolifération de ces animaux dans les rues fait débat en Égypte. «Je suis sortie de ma voiture et je suis tombée sur un chien des rues exceptionnellement gros», raconte à l'AFP cette femme de 38 ans habitant un quartier du nord-est de la ville. «Il s'est approché de moi et m'a mordue sans même aboyer», ajoute Mme Hilal, qui s'en est tirée avec une plaie à la cuisse et une injection de vaccin à l'hôpital.

Outre les embouteillages monstres, la pollution atmosphérique et l'omniprésence des déchets ménagers, les chiens errants représentent un défi de plus pour Le Caire, mégalopole surpeuplée d'environ 20 millions d'habitants. Entre 2014 et 2017, le nombre de morsures de chiens «baladi» (chiens des rues en dialecte égyptien) et autres animaux errants est passé de 300 000 à 400 000 en Égypte, selon un rapport du ministère de l'Agriculture, qui précise que la très grande majorité de ces incidents sont causés par les chiens. Ces quatre dernières années, 231 personnes sont mortes de ces blessures, selon le même rapport.

Plus de 15 millions

S'il n'existe pas de statistiques officielles sur le nombre de chiens des rues au Caire ou en Égypte, le pays compterait «jusqu'à plus de 15 millions de chiens» errants, selon Chehab Abdel Hamid, vétérinaire et président de la Société pour la prévention de la cruauté contre les animaux (SPCA). Cette ONG a mené des études de terrain en collaboration avec des associations locales et internationales. Craintifs dans les quartiers animés du centre, les chiens errants peuvent se montrer très bruyants et agressifs dans les faubourgs mal éclairés et jonchés de déchets. En novembre, une vidéo dans laquelle on voit un adolescent se faire percuter par une voiture en tentant d'échapper à un chien a largement circulé sur les réseaux sociaux.

Certains chiens porteurs de la rage sont très dangereux pour l'homme: une morsure par un chien enragé peut être fatale en 24 heures, souligne le président de la SPCA. Lors du soulèvement populaire de 2011, qui a renversé le président Hosni Moubarak, le phénomène des chiens errants a explosé car les agents de nettoyage avaient cessé de ramasser les ordures, explique M. Abdel Hamid. Les lacunes du système de ramassage des déchets sont «la principale cause de la crise des chiens errants en Égypte», estime le vétérinaire. Si la cause est connue, les différentes solutions envisagées pour faire diminuer le nombre de ces chiens suscitent débats et polémiques. Les pouvoirs publics n'interviennent qu'au cas par cas «en réponse à des plaintes de citoyens», indique le porte-parole du ministère de l'Agriculture, Hamed Abdel Dayem, qui n'évoque aucun programme spécifique de lutte contre ce phénomène. Certains gouvernorats promettent une récompense à ceux qui les capturent pour les remettre aux services vétérinaires. Les défenseurs des droits des animaux dénoncent eux l'emploi par certains de méthodes radicales pour réduire le nombre de chiens, comme l'utilisation d'armes à feu ou de poison.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gandhi le 29.01.2019 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux"

  • évolution le 29.01.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    ils ne sont pas la part hasard

  • AmiDuChien le 29.01.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon ? Les chiens sont le problème ? Encore la "nature" qui donne des soucis à l'homme de la ville ?

Les derniers commentaires

  • Nina le 30.01.2019 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @pralin Avec cette phrase tout est dit...

  • pralin le 29.01.2019 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le meilleur commentaire, Gandhi , quand l'homme n'aime pas ses semblables, comment aimer et aider les animaux ?? Triste monde où on vit

  • altruiste le 29.01.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Une campagne massive de stérilisation et puis aussi empêcher les incapables de posséder un animal.... mais bon, la cupidité des hommes....

    • Choucroute le 29.01.2019 10:08 Report dénoncer ce commentaire

      Personne ne possède de chiens de compagnie en Egypte. C'est un pays musulman et le coran désapprouve la présence d'animaux (et du chien notamment) dans une maison. Donc ce n'est pas le résultat d'adoptions hasardeuses puis d'abandons d'animaux comme on le voit chez nous .

    • Mith le 29.01.2019 12:17 Report dénoncer ce commentaire

      Et que diriez vous si on vous attrapait dans la rue pour vous castrer? Laissez donc ces chiens vivre leur vie!

    • @mith le 29.01.2019 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Du grand n'importe quoi et il faut les castrer.J'aime les chiens et ça me fait mal au coeur quand je lis des nouvelles pareilles.Comment pouvez-vous dire de les laisser vivre en paix en les laissant se reproduire. Et tout ces petits chiens qui naissent, souffrent et meurent dans la misere vous y pensez!Personne n'en veut!! Moins de chiens dans les rues=moins de souffrances.

  • évolution le 29.01.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    ils ne sont pas la part hasard

    • Milth le 29.01.2019 12:18 Report dénoncer ce commentaire

      Non? Pourquoi et comment sont ils là?

  • AmiDuChien le 29.01.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon ? Les chiens sont le problème ? Encore la "nature" qui donne des soucis à l'homme de la ville ?

    • @amiduchien le 29.01.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      oui des soucis aux enfants, ados et adultes qui se font mordre par ces chiens errants ... amiduchien, adpotez les chez vous si vous voulez mais ne jugez pas des situations qui vous dépassent .. ce ne sont que des chiens