Conflit social

09 janvier 2018 15:52; Act: 09.01.2018 16:21 Print

De nouveaux troubles violents agitent la Tunisie

Plusieurs heurts ont éclaté dans le pays depuis le début de la semaine, sur fond de contestation de la politique d'austérité menée par les autorités.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme est décédé dans la nuit de lundi à mardi, lors de heurts nocturnes en Tunisie, alors que le pays est secoué depuis plusieurs jours par de nouveaux troubles sociaux alimentés par des mesures d'austérité, sept ans après sa révolution. Des dizaines de personnes ont été arrêtées, onze agents de police blessés et plusieurs bâtiments publics endommagés lors de heurts qui ont touché plusieurs villes tunisiennes dans la nuit, selon le ministère de l'Intérieur.

Une autopsie avait lieu mardi pour déterminer la cause du décès d'un homme de 43 ans, à Tebourba, à l'ouest de Tunis, où des échauffourées ont eu lieu dans la nuit. Le ministère de l'Intérieur a démenti que cet homme a été tué par la police. «Lundi soir, nous n'avons pas vu des protestations mais des gens qui cassent, volent et agressent les Tunisiens», a affirmé le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, sur les ondes de la radio privée Mosaïque FM.

Ces incidents interviennent au moment où la grogne sociale monte en Tunisie, notamment contre la hausse de la TVA et des contributions sociales entrée en vigueur au 1er janvier, dans le cadre d'un budget 2018 d'austérité. Une manifestation à l'appel d'un collectif d'organisations de la société civile a rassemblé sans incident une centaine de personnes, mardi, dans le centre de Tunis. Plusieurs centaines d'autres ont manifesté à Regueb, dans le centre défavorisé du pays.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lux le 09.01.2018 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste pour la Tunisie. En espérant que tout rentre dans l’ordre rapidement et qu’ils surmontent cette nouvelle situation. C’est un peuple courageux, fort, et qui réussira je l’espère. C’est un pays à visiter pour ceux qui n’y sont jamais allés.

  • MarcC le 09.01.2018 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et du fait, le tourisme en Tunisie va de nouveau prendre un coup. Déjà depuis l’attaque à Sousse tout va mal

Les derniers commentaires

  • Lux le 09.01.2018 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste pour la Tunisie. En espérant que tout rentre dans l’ordre rapidement et qu’ils surmontent cette nouvelle situation. C’est un peuple courageux, fort, et qui réussira je l’espère. C’est un pays à visiter pour ceux qui n’y sont jamais allés.

  • MarcC le 09.01.2018 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et du fait, le tourisme en Tunisie va de nouveau prendre un coup. Déjà depuis l’attaque à Sousse tout va mal