Catastrophes naturelles

09 août 2021 07:19; Act: 09.08.2021 08:58 Print

De nouvelles prévisions climatiques très attendues

Les experts climat de l’ONU publient lundi, leurs nouvelles prévisions climatiques très attendues, à trois mois de la conférence climat COP26, cruciale pour l’avenir de l’humanité.

storybild

L’île d’Eubée brûle en Grèce. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Après deux semaines de réunion à huis clos et en virtuel, 195 pays ont approuvé, vendredi, la première évaluation complète du Giec, depuis sept ans, dont le «résumé pour les décideurs» a été négocié ligne par ligne et mot par mot.

Au milieu d’une avalanche de catastrophes sur la planète, des inondations en Allemagne et en Chine, des incendies monstres en Europe et en Amérique du Nord, en passant par les températures délirantes au Canada, les scientifiques dévoilent lundi à 8h GMT (10h au Luxembourg) ces nouvelles évaluations et prévisions concernant la hausse de la température mondiale, l’augmentation du niveau des océans ou encore l’intensification des événements extrêmes.

«Il s’agira de l’avertissement le plus sévère jamais lancé sur le fait que le comportement humain accélère de manière alarmante le réchauffement climatique», a déclaré le président de la COP26, Alok Sharma, dans une interview au journal The Observer, édition dominicale du Guardian. Ce rapport «va être un signal d’alarme pour tous ceux qui n’ont pas encore compris pourquoi la prochaine décennie doit être absolument décisive en termes d’action pour le climat», a ajouté le ministre britannique, notant que «nous nous rapprochons dangereusement du moment» où ce sera trop tard pour agir.

«Changer de direction»

La responsable climat de l’ONU, Patricia Espinosa, avait elle aussi insisté lors de l’ouverture de la session du Giec, fin juillet, sur la nécessité d’agir vite. «La réalité est que nous ne sommes pas en bonne voie pour respecter l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement à +1,5°C d’ici à la fin du siècle. En fait, nous sommes sur le chemin opposé, nous nous dirigeons vers plus de +3°C. Nous devons changer de direction de façon urgente avant qu’il ne soit trop tard», avait-elle martelé. «Je dis ceci aux décideurs: la science ne permet pas de voir le monde comme on voudrait qu’il soit, elle montre le monde tel qu’il est. Ce n’est pas de la politique, c’est la réalité», avait-elle ajouté.

En signant l’Accord de Paris en 2015, la quasi-totalité des pays de la planète se sont engagés à réduire les émissions de CO2 pour limiter le réchauffement «bien en deçà» de +2°C par rapport à l’ère préindustrielle, si possible +1,5°C. Alors que la planète s’est déjà réchauffée d’environ 1,1°C et que chaque fraction de degré en plus apporte son lot d’événements extrêmes supplémentaires, ce seuil de +1,5°C est depuis devenu l’objectif prioritaire de nombreux militants et responsables politiques. Mais peut-on arriver à ne pas le dépasser? C’est une des questions centrales qu’abordera le rapport du Giec qui s’appuie sur des milliers d’études scientifiques les plus récentes.

Limiter le réchauffement à +1,5°

«Si on ne baisse pas nos émissions dans la décennie qui vient, on n’y arrivera pas. Les +1,5°C vont être atteints très probablement entre 2030 et 2040, ce sont les meilleures estimations qu’on a aujourd’hui», indiquait à l’AFP, le climatologue Robert Vautard, l’un des auteurs de ce premier volet de l’évaluation du Giec, avant le début de la session en juillet.

Pour espérer limiter le réchauffement à +1,5°C, il faudrait réduire chaque année les émissions de 7,6% en moyenne, entre 2020 et 2030, selon l’ONU. Et si 2020 a vu une baisse de cette ampleur en raison de la pandémie, un rebond est attendu. Deux autres volets de l’évaluation du Giec doivent être publiés en 2022. Celui sur les impacts, dont l’AFP a obtenu une version préliminaire, montre comment la vie sur Terre sera inéluctablement transformée d’ici à trente ans, voire plus tôt. Le troisième concerne les solutions pour réduire les émissions.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • djeuns le 09.08.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela fait plus de 20 ans qu'on en parle, qu'on alerte, etc... mais les hommes ne veulent pas comprendre... comme avec un enfant qui ne veut pas comprendre, le seul moyen c'est la punition. Sauf que celle ci ne sera pas proportionnée et on le constate tout les jours avec toutes ces catastrophes

  • nickname le 09.08.2021 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien justifier nextgeneration.EU qui modifiera radicalement notre comportement, société, économie et vie en société. Décidé il y 20 ans et appliqué depuis 2020, tout comportement sera modifié. Grace à la chine l’europe pourra réussir ce projet hors norme.

  • Pourriture de troll russe le 09.08.2021 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Normalement il nous faudra continuer à nier le réchauffage, discréditer les calentologues ...

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 10.08.2021 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça ne sert à rien de se priver de quelque chose si son voisin s’empiffre à en mourrir. Ils ont qu’à combattre le problème à la source, la production pétrolière.

  • nickname le 09.08.2021 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien justifier nextgeneration.EU qui modifiera radicalement notre comportement, société, économie et vie en société. Décidé il y 20 ans et appliqué depuis 2020, tout comportement sera modifié. Grace à la chine l’europe pourra réussir ce projet hors norme.

  • nickname le 09.08.2021 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien justifier nextgeneration.EU qui modifiera radicalement notre comportement, société, économie et vie en société. Décidé il y 20 ans et appliqué depuis 2020, tout comportement sera modifié. Grace à la chine l’europe pourra réussir ce projet hors norme.

  • Pourriture de troll russe le 09.08.2021 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Normalement il nous faudra continuer à nier le réchauffage, discréditer les calentologues ...

  • xxx le 09.08.2021 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Populism