États-Unis

21 mars 2020 07:54; Act: 21.03.2020 08:00 Print

Des confessions en mode «drive-​​in» pour fuir le virus

Une église du Maryland propose à ses fidèles de venir de confesser tout en restant au volant de leur voiture.

Sur ce sujet
Une faute?

Son confessionnal est fermé pour cause de nouveau coronavirus. Scott Holmer écoute désormais le repentir des paroissiens en mode «drive-in» sur le parking de son église du Maryland. Tous les jours sauf le dimanche et quand le temps le permet, il s'installe sur une chaise, habillé de la chasuble et de l'étole.

Deux rangées de cônes et un panneau indiquent la voie à suivre en voiture jusqu'au prêtre de l'Église St-Edwards Le Confesseur à Bowie, une petite ville à une trentaine de kilomètres de Washington. Le conducteur baisse alors sa vitre, confesse ses péchés au père Holmer qui, après quelques paroles d'encouragement à revenir sur le chemin de Dieu, lui donne l'absolution.

«Éviter de contaminer ou d'être contaminé»

C'est après avoir vu la Corée du Sud effectuer des dépistages en masse du coronavirus sur des parkings que Scott Holmer à eu cette idée, qu'il a mise en application la semaine dernière. «Le diocèse a annulé toutes les messes pour ne pas propager le virus, mais n'a rien décidé pour les confessions», explique-t-il à l'AFP. «Je me suis dit, je vais juste aller à l'air libre, sur le parking de l'église pour éviter de contaminer ou d'être contaminé», dit-il.

Scott Holmer prend soin de respecter la distance de sécurité (1,80 m) et demande aux paroissiens de rester dans leur véhicule. Pour les couples ou les familles, c'est chacun son tour, assis à la place conducteur. Et pour ceux qui désirent une confession anonyme, le père se couvre les yeux d'un bandeau.

«Dieu est avec moi»

En ce vendredi matin de mi-carême, jour de jeûne et de repentir, la file des voitures s'allonge rapidement et c'est un séminariste qui gère le trafic. «C'est très bizarre de devoir se préoccuper des choses spirituelles et terrestres en même temps», admet le prêtre, qui demande parfois aux paroissiens de couper le moteur pour garder le secret de la confession. «Je ne veux pas hurler et qu'on entende notre conversation», dit-il en souriant.

Il raconte avoir entendu beaucoup de «gratitude de recevoir le sacrement» alors qu'il s'attendait à «plus de peur, comme si c'était la fin du monde». «Les gens sont heureux de voir que nous sommes encore à leurs côtés même si on ne peut pas célébrer la messe», dit-il. «Quand ils baissent leur vitre, ils voient un prêtre et se disent 'Dieu est avec moi maintenant'».

«Très bonne idée»

Le père Holmer assure ne pas voir peur d'être touché par la maladie du Covid-19. Âgé de 40 ans, il ne fait pas partie de la population la plus à risque. «Et si je l'attrape, je me mettrai en quarantaine, je me suis confessé la semaine dernière, alors c'est bon», dit-il en riant.

Attendant son tour au volant de sa voiture, Steven Irving salue la «très bonne idée» du curé de Bowie. «Nous avons un prêtre jeune, énergique et innovant», dit ce paroissien d'une soixantaine d'années venu avec son épouse. Pour lui, il était important de «remplir l'obligation religieuse» et de venir se confesser pour la mi-carême.

Le père Holmer compte poursuivre ses sessions jusqu'à la réouverture de son église. Mais le contact direct avec ses paroissiens lui manque. Le catholicisme «est une religion tellement incarnée, ne pas pouvoir être physiquement présent, c'est brutal», explique-t-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le canard enchaîné le 21.03.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'inconscient est partout même en Chine dans les sphères hiérarchiques aussi les états les chercheurs utilisés à mal essient pour trouver des armes de plus en plus destructrices dangereuses payés par les gouvernements...

  • Inconscient le 21.03.2020 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    "Le pretre ne fait pas partie de la population la plus à risque. «Et si je l'attrape, je me mettrai en quarantaine, dit-il en riant" ....Et s'il l'attrape et n'a pas de symptomes, il contaminera allègrement tout le monde. Amen

  • patience le 21.03.2020 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C était sur que les premiers visés sont les chrétiens. Hors que l origine de ce virus est humain. Patience et restez chez vous. Priez plutôt que de craindre. C est ce que veut ke mal bien sûr. Nous parlons de pandémie hors que d autres parlent business en laissant mourir les gens. Ils se prennent pour les maîtres du monde et vous verrez qu ils mettront aussi en avant ke solution. Vous leur direz merci en croyant que ce sont nos sauveurs. Ils manipulent et ce n est que le début. C est un test. Restez chez vous et patients et tout ira bien.

Les derniers commentaires

  • Roboberta Menchu d'URSS/Russie le 22.03.2020 04:20 Report dénoncer ce commentaire

    Oh ils ont bien de la chance aux USA, car chez nous ici en Russie, l'Eglise orthodoxe ne fera peut-être pas ça pour les gens, surtout les vieilles femmes, allant à l'Eglise ...

    • Mince le 22.03.2020 08:09 Report dénoncer ce commentaire

      Comme c'est amusant! Ce matin TLT (je suppose que vous connaissez n'est ce pas?) a fait une confession par tele, ceci contredit ce que vous ecrivez

  • Carole le 21.03.2020 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi au drive in? Il faut le faire par le biais de la TV

  • le canard enchaîné le 21.03.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'inconscient est partout même en Chine dans les sphères hiérarchiques aussi les états les chercheurs utilisés à mal essient pour trouver des armes de plus en plus destructrices dangereuses payés par les gouvernements...

  • Inconscient le 21.03.2020 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    "Le pretre ne fait pas partie de la population la plus à risque. «Et si je l'attrape, je me mettrai en quarantaine, dit-il en riant" ....Et s'il l'attrape et n'a pas de symptomes, il contaminera allègrement tout le monde. Amen

  • patience le 21.03.2020 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C était sur que les premiers visés sont les chrétiens. Hors que l origine de ce virus est humain. Patience et restez chez vous. Priez plutôt que de craindre. C est ce que veut ke mal bien sûr. Nous parlons de pandémie hors que d autres parlent business en laissant mourir les gens. Ils se prennent pour les maîtres du monde et vous verrez qu ils mettront aussi en avant ke solution. Vous leur direz merci en croyant que ce sont nos sauveurs. Ils manipulent et ce n est que le début. C est un test. Restez chez vous et patients et tout ira bien.