Yémen

28 avril 2018 11:52; Act: 28.04.2018 11:56 Print

Des dizaines de rebelles tués dans un raid

Un raid aérien de la coalition sous commandement saoudien a tué des dizaines de rebelles chiites houthis vendredi soir dans la capitale yéménite.

Sur ce sujet
Une faute?

Des dizaines de rebelles dont des commandants ont péri au Yémen dans une frappe de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, ont indiqué des médias quelques jours après un raid similaire qui a tué le plus haut responsable politique des insurgés. Cette nouvelle frappe menée vendredi soir est survenue à la veille des obsèques samedi de ce dirigeant politique, Saleh Al-Sammad, tué le 19 avril dans un raid ciblé revendiqué par cette même coalition militaire dans l'ouest du Yémen, ravagé par la guerre.

Ces éliminations, qui sont de sérieux revers pour les rebelles Houthis, signifient que l'Arabie saoudite reste fermement décidée à privilégier une solution militaire au Yémen, selon des experts. C'est en mars 2015 que la coalition militaire sous commandement saoudien est intervenue au Yémen pour aider le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi à stopper la progression des Houthis pro-iraniens qui s'étaient emparés de vastes pans du territoire dont la capitale Sanaa.

Vendredi soir, la coalition a visé un bâtiment du ministère de l'Intérieur contrôlé par les rebelles à Sanaa, a indiqué la chaîne de télévision à capitaux saoudiens Al-Arabiya, en donnant un bilan de 38 morts parmi les Houthis. Selon cette télévision basée à Dubaï, la réunion visée préparait la cérémonie de funérailles de samedi. La chaîne d'État saoudienne El-Ekhbariya a indiqué de son côté qu'au moins deux commandants Houthis figuraient parmi les morts. Les rebelles ont confirmé ce raid mais sans fournir d'autres précisions.

(L'essentiel)