3 millions de dollars

19 août 2021 07:48; Act: 19.08.2021 08:24 Print

Des employés de Netflix accusés de fraude

Trois anciens employés de Netflix échangeaient des infos confidentielles pour s'en servir en Bourse avant les annonces de résultats de l'entreprise californienne.

storybild

«Nous accusons un employé de Netflix et ses proches partenaires d'avoir mis en place un système (...) pour profiter d'informations de grande valeur, obtenues de façon illégale». (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

L'autorité américaine des marchés financiers (SEC) a porté plainte, mercredi contre cinq personnes, dont trois anciens employés de Netflix, accusées d'un délit d'initié qui leur aurait rapporté 3 millions de dollars en tout. Selon la SEC, les trois ex-ingénieurs de la plateforme de streaming ont fourni à leurs associés des données confidentielles sur la croissance des abonnés entre 2016 et 2019. «Nous accusons un employé de Netflix et ses proches partenaires d'avoir mis en place un système (...) pour profiter d'informations de grande valeur, obtenues de façon illégale», a déclaré Erin Schneider, la directrice de l'antenne de San Francisco de la SEC, dans un communiqué.

Le régulateur y explique que le groupe utilisait des messageries cryptées pour éviter de se faire repérer. La SEC a réussi à monter un dossier contre les accusés grâce à «des outils analytiques sophistiqués qui permettent de détecter, défaire et stopper des procédés pernicieux impliquant de multiples informateurs et traders», a souligné Joseph Sansone, directeur de la division de la SEC chargée de ce genre d'abus.

Accord avec la justice

D'après la plainte de la SEC, Sung Mo «Jay» Jun, employé de Netflix en 2016 et 2017, était au cœur de l'affaire. Il passait des infos à son frère, Joon Mo Jun, et un ami, Junwoo Chon, qui s'en servaient en Bourse avant les annonces de résultats de l'entreprise californienne. Quand Sung Mo Jun a quitté Netflix en 2017, il aurait obtenu des données similaires de la part d'un autre employé, Ayden Lee.

Un autre ancien collègue, Jae Hyeon Bae, aurait, lui, fourni les chiffres de la croissance des abonnés avant qu'ils ne soient publiés officiellement par le groupe en juillet 2019. La SEC précise que quatre des cinq personnes incriminées ont passé un accord avec la justice, assorti de potentielles amendes. Si elles récidivent, l'accord sera rendu caduc et elles s'exposeraient alors à des poursuites.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • initié le 19.08.2021 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cela me fait bien rire, et nos Patrons que font-ils ?

  • veritis le 19.08.2021 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils se sont fait avoir car les dessous de tables étaient pas assez gros. si nkn, bien d'autres font de même....

Les derniers commentaires

  • veritis le 19.08.2021 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils se sont fait avoir car les dessous de tables étaient pas assez gros. si nkn, bien d'autres font de même....

  • initié le 19.08.2021 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cela me fait bien rire, et nos Patrons que font-ils ?