État islamique

27 juin 2018 16:44; Act: 27.06.2018 16:51 Print

Des enfants kamikazes formés à frapper l'Europe

Selon «Le Monde», qui s'appuie sur le témoignage d'un jihadiste français «repenti», Daech projette l'implication d'enfants-soldats dans de futurs attentats sur le continent.

Sur ce sujet

Son témoignage fait froid dans le dos. Jonathan Geffroy, un Français de 35 ans, a été arrêté début 2017, alors qu'il tentait de fuir en Syrie avec femme et enfants. Mis en examen pour «association de malfaiteur terroriste criminelle», l'individu a fait des révélations terrifiantes à la direction de la sécurité intérieure (DGSI). Le Monde, qui a eu accès aux déclarations de Geffroy, a publié mardi, une enquête sidérante sur le recours d'enfants et d'adolescents pour de futurs attentats en Europe.

L'ex-jihadiste français, qui se dit «repenti», l'a affirmé sans détour: «Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passé l'adolescence, seront envoyés en Occident, en Europe et en France, pour y mener des opérations suicides.» Le Toulousain a précisé qu'il s'agissait d'un projet au long cours: «Ils veulent qu'ils grandissent pour ne pas qu'il y ait de reconnaissance faciale».

Un projet lancé par les frères Clain

Les jihadistes les surnomment «les lionceaux du califat». Ces enfants et ados sont nés ou ont grandi avec la haine de l'Occident. Et selon Jonathan Geffroy, Daech n'a aucun mal à trouver des candidats aux attaques suicides. «Non, ça existe déjà. Il y a les orphelins avec des écoles pour eux, après il y a les femmes qui restent là-bas et dont les enfants grandissent avec cette idéologie», a expliqué le trentenaire. L'homme a raconté que ce projet avait été initié par les frères Jean-Michel et Fabien Clain, deux Français haut placés dans la hiérarchie de l'EI et qui avaient revendiqué les attentats du 13 novembre.

L'un des fils de Jean-Michel, Othman, 16 ans, aurait d'ailleurs été nommé à la tête des «opérations extérieures enfants» pour la France. Son rôle? Choisir les jeunes qui seront envoyés pour y commettre des attaques suicides. Les services de renseignements français prennent au sérieux le témoignage de Geffroy, car cet individu faisait partie de l'entourage des Clain. La DGSI, qui estime à une trentaine le nombre de mineurs ayant déjà participé à des opérations de Daech, se montre plus prudente. Vaincu sur le plan militaire, l'EI a peut-être été contraint de revoir son projet.

(L'essentiel/joc)