En Nouvelle-Zélande

01 août 2021 15:42; Act: 01.08.2021 16:15 Print

Des excuses aux habitants des îles du Pacifique

Dans les années 1970, des migrants originaires des îles du Pacifique étaient la cible d’opérations «injustes» de la police néo-zélandaise. Wellington s’en excuse.

storybild

La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern (au centre), a présenté «des excuses officielles et sans réserve aux communautés du Pacifique, qui ont été victimes de discriminations dans la manière dont étaient appliquées les lois en matière d’immigration des années 1970». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a présenté, dimanche, des excuses officielles aux habitants des îles du Pacifique qui ont été «injustement visés» par des opérations de la police, dans les années 1970. Des agents des services d’immigration, souvent accompagnés de chiens, procédaient à des «descentes» destinées à arrêter et expulser les personnes dont le visa de travail avait expiré.

Au cours de cette période, les personnes originaires des îles du Pacifique ont représenté un tiers des personnes dont le visa avait expiré, mais 86% des poursuites, alors que les Britanniques et les Américains vivant en Nouvelle-Zélande représentaient un tiers des personnes en situation illégale, mais seulement 5% des poursuites.

«Souvenir très vif»

«Aujourd’hui, je présente au nom du gouvernement néo-zélandais des excuses officielles et sans réserve aux communautés du Pacifique, qui ont été victimes de discriminations dans la manière dont étaient appliquées les lois en matière d’immigration des années 1970», a déclaré Jacinda Ardern lors d’un rassemblement de dignitaires du Pacifique, à Auckland.

Bien que les faits remontent à près d’un demi-siècle, la première ministre néo-zélandaise a reconnu que leur souvenir demeure très vif chez les personnes qui en ont été victimes et que cela continue de miner la confiance qu’elles peuvent avoir à l’encontre des autorités.

Pénurie de main-d’œuvre

Après la Seconde Guerre mondiale, la Nouvelle-Zélande a encouragé la migration des habitants des îles du Pacifique, telles que Samoa, Tonga et Fidji, afin de faire face à une pénurie de main-d’œuvre liée à la croissance économique. Mais dans les années 1970, les migrants ont été accusés d’occuper les emplois des Néo-Zélandais.

Le ministre des peuples du Pacifique, William Sio, qui a émigré avec sa famille de Samoa en Nouvelle-Zélande en 1969, a qualifié ces descentes d’actes «racistes de la pire espèce». Jacinda Ardern a déclaré que la Nouvelle-Zélande s’est engagée à mettre fin au racisme, espérant que ces excuses «apaiseront» les communautés des îles du Pacifique.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cela commence à bien faire.... le 01.08.2021 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà on s'excuse et puis c'est fini. Facile.

  • ISP fait le ménage... le 01.08.2021 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la première fois que le gouvernement néo-zélandais, reconnaît des injustices pour différents groupes ethniques, en les dédommageant financièrement. En attendant, il y a 2 ou 3 ans il me semble que Jacinda Andern, déjà au pouvoir à ce moment là, n'a pas empêchée le gouvernement de vouloir construire des logements sur les terres sacrées des Maoris. Grand coup d'éclat international concernant cette affaire.Alors les grands serments.....

  • Angelo51 le 01.08.2021 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les «démocraties» des terres australes ont révélé leur vrai visage à la faveur du Covid et ce n’est pas beau à voir.

Les derniers commentaires

  • Angelo51 le 01.08.2021 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les «démocraties» des terres australes ont révélé leur vrai visage à la faveur du Covid et ce n’est pas beau à voir.

  • ISP fait le ménage... le 01.08.2021 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la première fois que le gouvernement néo-zélandais, reconnaît des injustices pour différents groupes ethniques, en les dédommageant financièrement. En attendant, il y a 2 ou 3 ans il me semble que Jacinda Andern, déjà au pouvoir à ce moment là, n'a pas empêchée le gouvernement de vouloir construire des logements sur les terres sacrées des Maoris. Grand coup d'éclat international concernant cette affaire.Alors les grands serments.....

  • Cela commence à bien faire.... le 01.08.2021 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà on s'excuse et puis c'est fini. Facile.