Au Mexique

18 avril 2019 08:18; Act: 18.04.2019 12:47 Print

Des fosses clandestines à Veracruz

Les autorités craignent que le site ne contienne des dizaines de cadavres, dans une région où les cartels sont très actifs.

storybild

Le site pourrait contenir des dizaines de cadavres. (photo: AFP/Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités de l'État de Veracruz, dans l'est du Mexique, ont annoncé mercredi la découverte d'un site de fosses clandestines qui pourrait contenir des dizaines de cadavres. Ce site a été localisé dans le centre de l'État de Veracruz, une région affectée par une forte activité des cartels de la drogue qui s'y livrent une guerre particulièrement meurtrière.

«Le site a déjà été isolé sur ordre du parquet, et après une inspection avec des moyens technologiques 36 fosses clandestines ont été localisées lors d'une recherche préliminaire sur 10% du site», a déclaré le procureur de l'État de Veracruz lors d'une conférence de presse.

Pas une première

Le procureur a précisé qu'il n'indiquerait pas la localisation précise de ce site pour garantir «la sécurité du personnel qui travaille à l'exhumation des restes» des personnes ensevelies dans ces fosses. Une source au sein de l'armée mexicaine, parlant sous le couvert de l'anonymat, a déclaré à l'AFP qu'«il pourrait y avoir jusqu'à 200 cadavres» enterrés clandestinement sur ce site.

Des précédents ont eu lieu dans l'État de Veracruz. En 2016, les autorités ont découvert une gigantesque fosse dans le secteur de Colinas de Santa Fe, dans la périphérie de Veracruz, la capitale de l'État. À ce jour, près de 300 cadavres en ont été exhumés. Seuls quelques-uns ont pu être identifiés. En 2017 et 2018, deux autres sites ont été identifiés, à La Laguna et à Arbolillo, dans la municipalité d'Alvarado. Quelque 180 cadavres en ont été exhumés, dont la majorité avaient été décapités.

40 000 personnes portées disparues

L'État de Veracruz s'étend le long de la côte du golfe du Mexique. Le cartel des Zetas et celui de Jalisco Nueva Generacion s'y combattent violemment pour le contrôle des routes de la drogue, ainsi que pour le trafic de combustible.

Plus de 40 000 personnes sont actuellement portées disparues au Mexique, frappé par une vague de violence liée au trafic de drogue, particulièrement depuis que le président de l'époque, Felipe Calderon, a lancé en 2006 les forces armées dans une vaste opération de lutte contre les narcotrafiquants. Depuis cette date, quelque 250 000 personnes ont été assassinées au Mexique, selon des chiffres officiels qui ne précisent pas combien d'entre elles ont été victimes des affrontements entre mafias.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • petitevoix le 18.04.2019 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l ONU ? Entre cartels de drogue , terrorisme , mafia , violence humaine , mondialisation humaine !! Le monde est en agonie !!

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 18.04.2019 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l ONU ? Entre cartels de drogue , terrorisme , mafia , violence humaine , mondialisation humaine !! Le monde est en agonie !!