Événement rare

11 novembre 2018 11:13; Act: 12.11.2018 16:50 Print

Des Iraniennes admises dans un stade de football

Des femmes ont été autorisées à assister à la finale de la Ligue des champions asiatique de football à Téhéran, un fait qui reste exceptionnel dans la République islamique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un millier d'Iraniennes ont été admises samedi soir au stade pour la finale de la Ligue des champions asiatique de football à Téhéran, un fait rare salué dimanche par plusieurs journaux réformateurs comme une victoire pour les femmes en Iran. La présence inhabituelle de supportrices dans une tribune spécialement réservée pour elles au stade Azadi («Liberté» en persan) n'a pas suffi à galvaniser l'équipe locale: après sa défaite 2-0 à l'aller au Japon, le FC Persépolis a concédé un nul a domicile et laissé filer le titre aux Kashima Antlers.

«Les femmes ont remporté le match de la Liberté», a titré en une le quotidien réformateur Etemad. «Victoire des femmes iraniennes en finale asiatique», juge également un autre quotidien réformateur, Sazandegi, tandis qu'un autre journal, Haft-é Sobh, écrit en une, photo de supportrices à l'appui: «Mille femmes pour de vrai». Selon Sazandegi, la plupart des femmes présentes au stade avaient été «triées sur le volet» et choisies dans les familles des joueurs du FC Persépolis, ou parmi des joueuses de football ou de futsal.

Risque de «péché»

Depuis le triomphe de la révolution islamique en 1979, les femmes n'ont pas le droit de se rendre dans les stades en Iran pour voir des hommes jouer au football, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine. Cette mesure est régulièrement critiquée au sein même du système politique iranien. Le président iranien Hassan Rohani, qui passe pour un modéré, a dit à plusieurs reprises sa volonté de voir les femmes accéder aux stades, mais ce projet se heurte à l’opposition du clan ultraconservateur.

Le 17 octobre, après que les autorités locales eurent autorisé la veille une centaine de femmes à assister à un match amical entre le onze iranien et celui de Bolivie, le procureur général du pays avait averti qu'il ne laisserait pas se répéter pareille occasion, susceptible selon lui de mener «au péché». Pour la finale retour de la ligue des champions, les autorités ont donné cette fois-ci l'autorisation à 850 femmes d'assister au match, selon l'agence officielle iranienne Irna.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Filax le 11.11.2018 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Oh comme elles sont belles!!!

Les derniers commentaires

  • Filax le 11.11.2018 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Oh comme elles sont belles!!!