Avant Notre-Dame de Paris

15 avril 2019 22:43; Act: 16.04.2019 10:35 Print

Des joyaux du patrimoine ravagés par les flammes

Avant Notre-Dame de Paris, plusieurs monuments importants dans le monde ont été touchés par des incendies. En voici quelques exemples récents.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Avant Notre-Dame de Paris, plusieurs joyaux du patrimoine mondial ont été ravagés par des incendies. En voici quelques exemples récents:

Le musée national de Rio de Janeiro

Dans la nuit du 2 au 3 septembre 2018, le musée national de Rio de Janeiro est réduit en cendres par un incendie parti du système de climatisation. Considéré comme le principal musée d'Histoire naturelle d'Amérique Latine, ce musée qui avait célébré son bicentenaire en 2018 était notamment réputé pour la richesse de ses collections de paléontologie.

Il abritait le squelette d'un dinosaure trouvé dans le Minas Gerais ainsi que 26 000 fossiles d'autres espèces disparues, comme le tigre à dents de sabre.

Saint-Suaire sauvé des flammes

En 1997, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste et le Palais Royal de Turin, au nord-ouest de l'Italie, sont ravagés par un incendie. Le Saint-Suaire, une des reliques les plus vénérées des catholiques, est sauvé par un pompier qui réussit à briser à coups de marteau la protection en verre pare-balles qui le protégeait. Il s'agit du linceul qui aurait selon la tradition enveloppé le corps du Christ après sa descente de croix.

Fenice de Venise

En 1996, le théâtre de l'opéra de Venise, la Fenice, est complètement détruit par un incendie. Ce théâtre, inauguré en 1792, était l'un des plus prestigieux du monde. Deux électriciens ont été condamnés à six et sept ans de prison, accusés d'avoir mis le feu pour éviter de payer des pénalités pour retard de travaux. Il a rouvert en 2004.

Liceo de Barcelone

En 1994, le Liceo de Barcelone, le plus célèbre théâtre lyrique espagnol, vieux de près de 150 ans, situé en plein centre-ville, est détruit lors d'un incendie provoqué par des travaux de soudure, faisant un blessé léger. Il a été reconstruit.

Le château de Windsor

Le 20 novembre 1992, toute la partie nord-est du château de Windsor, résidence royale à l'ouest de Londres, est ravagée par un incendie. Le sinistre, qui épargne de justesse les appartements privés de la reine, a débuté dans la chapelle, où un projecteur placé trop près d'un rideau a enflammé le tissu. Le château rouvre au public en 1997, après cinq ans de travaux de restauration d'une centaine de pièces endommagées.

La bibliothèque de Sarajevo

La Bosnie a connu de 1992 à 1995 une guerre inter-communautaire qui a fait environ 100 000 morts, pour la plupart des musulmans bosniens. Dans la nuit du 25 au 26 août 1992, à partir des montagnes dominant Sarajevo, les artilleurs serbes incendient la bibliothèque nationale de Bosnie, bâtiment construit en 1896 en style pseudo-mauresque. Les flammes n'épargnent que 300 000 livres sur plus de deux millions d'ouvrages, dont de nombreux livres rares.

Les travaux de reconstruction du bâtiment, réduit à l'état de ruine, ont débuté en 1996 et ont été en partie financés par l'Union européenne. La nouvelle bibliothèque a été inaugurée en 2014.

Le Grand Théâtre de Genève

En 1951, le Grand Théâtre de Genève, construit au XIXe siècle, est dévasté par un incendie déclenché par un test d'effet pyrotechnique prévu pour une représentation de La Walkyrie, opéra de Richard Wagner. Il rouvre en 1962, après onze ans de travaux.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MaçonPasFranc le 16.04.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Je sens que l'ouvrier qui a mal éteint sa clope va passer un sale quart d'heure.

  • Mu le 16.04.2019 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les bâtiments sont assurées donc les assurances vont rebâtir et pas comme le disait le president nous allons rebâtir ensemble.

  • Maria.weber.ma le 16.04.2019 05:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste journée pour la.france les catholiques do monde et le patrimoine culturel et religieux

Les derniers commentaires

  • Lucifer le 16.04.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Comment détruire le christianisme à ''petit feu'' !!!

  • Constat le 16.04.2019 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou comme on trouve vite des subsides pour reconstruire un tel édifice. Je comprends. Mais d'un autre côté, il y a d'autres choses qui ont besoin de finance (et d'actions) comme l'écologie, le climat, les chômeurs etc, mais là, personne pour mettre la main à la poche surtout chez les riches :(

  • Historia le 16.04.2019 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Une petite pensée à la bibliothèque d'Alexandrie et ses incendies, ainsi que toutes les villes et les monuments disparus depuis : le Phare d'Alexandrie, le Colosse de Rhodes, notre cher Coliseum de Rome qui s'effrite... Chaque destruction est un coup de poignard dans l'Histoire.

  • MaçonPasFranc le 16.04.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Je sens que l'ouvrier qui a mal éteint sa clope va passer un sale quart d'heure.

    • Expert le 16.04.2019 12:40 Report dénoncer ce commentaire

      Il peut aussi s'agir de soudures, sur cuivre notamment, qui étaient encore chaudes.

    • Gérard B le 16.04.2019 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Lors de travaux sur de grandes toitures, un bruleur est utilisé pour liquéfier le goudron qui sert pour les joints d'étanchéité. Les soudures utilisent aussi de la chaleur et comme un responsable des pompier l'a expliqué, il était probable que le feu couvait depuis quelques heures.

  • Mu le 16.04.2019 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les bâtiments sont assurées donc les assurances vont rebâtir et pas comme le disait le president nous allons rebâtir ensemble.

    • Titounet le 16.04.2019 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      L'Etat est proprietaire des Eglises baties avant 1905.Il est son propre assureur;c'est donc l'Etat qui paiera,c.a.d. nous!