En Afghanistan

09 mai 2018 10:48; Act: 09.05.2018 11:33 Print

Des kamikazes attaquent des commissariats

Des attaques ont été lancées sur deux commissariats de police par des kamikazes et des hommes armés. Aucun groupe n'a encore revendiqué ces attaques.

storybild

Un membre des forces de sécurité afghanes sur les lieux d'un attentat, le 17 mars 2018, à Kaboul.

Sur ce sujet

Des kamikazes et des hommes armés ont lancé mercredi des attaques apparemment coordonnées sur deux commissariats de police de Kaboul, dont l'une est encore en cours. Des journalistes de l'AFP ont entendu plusieurs déflagrations dans le centre-ville. Elles ont été confirmées sans autre précision par des responsables sécuritaires.

Lors d'une première attaque, un kamikaze s'est fait exploser devant un commissariat de police de l'ouest de la ville, avant un échange de tirs entre d'autres assaillants et des policiers, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Najib Danish. «La seconde attaque s'est produite devant le commissariat de police numéro 10, de Shar-e-Naw, au centre de Kaboul», a-t-il poursuivi. «Deux assaillants qui ont tenté de pénétrer dans l'enceinte ont été abattus».

Un correspondant de l'AFP, proche du site de la seconde attaque, a aperçu un corps dans la rue et a entendu plusieurs coups de feu. Aucun groupe n'a encore revendiqué ces attaques, survenues une semaine après un double attentat suicide dans la capitale afghane, qui avait tué au moins 25 personnes, dont le chef photographe de l'AFP, Shah Marai, et huit autres journalistes. Cette dernière attaque avait été revendiquée par l’État islamique. Les talibans ont récemment lancé leur offensive de printemps, multipliant les assauts contre les forces de sécurité afghanes, en ce qui s'apparente à un rejet tacite de l'offre de pourparlers de paix que le président Ashraf Ghani leur avait faite.

(L'essentiel)