Au Guatemala

22 novembre 2020 08:33; Act: 22.11.2020 08:37 Print

Des manifestants mettent le feu au Parlement

Une manifestation pacifique contre le président a dégénéré samedi. Des flammes ont ravagé le Parlement, la riposte de la police a semé la panique dans la foule.

Sur ce sujet
Une faute?

Des centaines de Guatémaltèques ont mis le feu, samedi, au parlement du Guatemala pour protester contre le budget 2021, au moment où des manifestants exigeaient la démission du président Alejandro Giammattei. Des flammes gigantesques ravageaient l’intérieur du bâtiment, dont la façade était constellée de graffitis antigouvernementaux. La Croix-Rouge a soigné plusieurs personnes intoxiquées par les fumées, selon un porte-parole de l’organisation, Andrés Lemus.

Lors de la manifestation devant le Congrès, la police a interpellé plus d’une vingtaine de personnes. Près d’une cinquantaine ont été hospitalisées pour blessures, dont une dans un état grave. Le groupe ayant mis le feu au bâtiment a agi alors qu’une manifestation pacifique avait lieu devant l’ancien palais du gouvernement, dans le centre historique de la capitale et à proximité du Congrès, pour exiger la démission du chef de l’Etat, un médecin de 64 ans au pouvoir seulement depuis janvier.

Exhibant des drapeaux bleus et blancs du pays, les manifestants brandissaient des banderoles ornées des slogans «plus de corruption» ou «Giammattei out». Les forces de l’ordre ont lancé des gaz lacrymogènes sur la foule au sein de laquelle des enfants ont été pris de panique, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux. Les manifestants reprochent notamment au président d’avoir donné son aval au budget controversé de près de 13 milliards de dollars, le plus important de l’histoire du pays.

(L'essentiel/afp)