High-Tech

21 octobre 2020 07:53; Act: 21.10.2020 09:40 Print

Des masques pour traduire, filtrer et surveiller

La ruée sur les masques à travers la planète due au coronavirus a donné lieu à des innovations high-tech inédites: les masques peuvent aussi devenir des outils de surveillance.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le secteur technologique et les chercheurs en Asie notamment rivalisent d'imagination pour profiter d'un marché qui explose.

Au Japon, la start-up Donut Robotics a créé un masque qui aide les utilisateurs à respecter la distanciation physique et sert aussi d'outil de traduction. Le C-Face mask fonctionne en transmettant les paroles de celui qui le porte par bluetooth vers une application de smartphone qui permet aux gens de se parler jusqu'à dix mètres de distance.

32 euros

Cet équipement léger, en silicone, pourrait être utile pour les médecins qui veulent communiquer avec les patients en gardant une distance de sécurité, souligne la société. Le masque peut aussi traduire une conversation du japonais dans d'autres langues comme l'anglais, le coréen et l'indonésien.

Il devrait être mis en vente en février pour quelque 4 000 yens (32 euros). Mais il doit être porté avec un masque classique pour protéger contre une contamination au Covid-19. «On pourrait être capables de combattre le virus grâce à la technologie, à la sagesse humaine», observe Taisuke Ono. Une autre innovation qui pourrait aider les soignants à se protéger quand ils traitent des patients infectés par le Covid-19 a été développée à Singapour. C'est un masque équipé de capteurs qui mesurent la température du corps, le rythme cardiaque, la pression sanguine, le niveau d'oxygène du sang et envoie ces données à un smartphone par bluetooth.

Aspect futuriste

«De nombreux soignants sont en première ligne et sont proches des patients quand ils les examinent», explique Loh Xian Jun, l'un des scientifiques à l'origine de cette innovation. «Cela représente un risque sanitaire pour les infirmières et nous voulions réfléchir à un moyen de réduire ce risque» en permettant un examen à distance, explique-t-il à l'AFP.

Les chercheurs d'une université singapourienne en collaboration avec une agence publique espèrent tester ce masque au plus vite pour pouvoir le commercialiser. Les inventeurs imaginent aussi que ce modèle puisse être donné aux travailleurs migrants de Singapour, dont les hébergements ont été les principaux foyers de contamination dans la cité-État ces derniers mois, pour une surveillance à distance de leur état de santé. Et pour ceux qui veulent aussi combattre la pollution des grandes villes, le Sud-Coréen LG Electronics a conçu un masque purificateur d'air. D'aspect futuriste, ce masque en plastique blanc se place sur la bouche, le nez et le menton et traite l'air avec deux filtres de chaque côté du visage et un ventilateur pour le faire circuler.

Les filtres qui s'adaptent à la capacité de respiration de l'utilisateur fonctionnent sur le modèle des purificateurs d'air des maisons et bloquent l'essentiel des particules nocives, selon son concepteur. Plusieurs milliers d'exemplaires ont déjà été distribué au personnel de santé et le fabricant dit espérer le commercialiser bientôt.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 7 personnes dont 2 mineurs présentées .. le 21.10.2020 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    En lisant ce genre d'article, j'ai l'impression que le masque est encore là pour longtemps...

  • Netgar le 21.10.2020 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment tous les gadgets seront developpés sauf le principal besoin à savoir le remède.

  • ITA 2 le 21.10.2020 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commencez à vous y habituer, le masque fera partie de votre vie future et de celle de tous nos enfants et petits enfants ... et de plus il deviendra un outil de surveillance ! on en reparlera dans le futur !

Les derniers commentaires

  • ITA 2 le 21.10.2020 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commencez à vous y habituer, le masque fera partie de votre vie future et de celle de tous nos enfants et petits enfants ... et de plus il deviendra un outil de surveillance ! on en reparlera dans le futur !

  • Netgar le 21.10.2020 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment tous les gadgets seront developpés sauf le principal besoin à savoir le remède.

  • 7 personnes dont 2 mineurs présentées .. le 21.10.2020 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    En lisant ce genre d'article, j'ai l'impression que le masque est encore là pour longtemps...

  • ANRNAQUE$ le 21.10.2020 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    "Mais il doit être porté avec un masque classique pour protéger contre une contamination au Covid-19"... Bref, ce n'est pas un masque de protection et ça ne sert à rien dans le contexte Covid...

    • 7 personnes dont 2 mineurs présentées .. le 21.10.2020 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez encore la force et envie de commenter ce genre d'article? Moi pas.Cela tourne TOUJOURS autour du même sujet, c'est à devenir maboule.