En Espagne

23 janvier 2021 19:09; Act: 23.01.2021 19:12 Print

Des militaires non prioritaires vaccinés

Le ministre de l’Intérieur a notamment limogé vendredi avec effet immédiat, un lieutenant-colonel, agent de liaison de la Garde civile à l’état-major des armées.

storybild

Militaires et des politiques de différents partis ont reçu la première dose du vaccin, sans appartenir à un groupe prioritaire. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Vaccinés contre le Covid alors qu’ils n’étaient pas prioritaires, des militaires et des responsables politiques espagnols se retrouvent au cœur d’une polémique ayant notamment conduit au licenciement vendredi d’un gradé de haut rang.

Le ministre de l’Intérieur a ainsi limogé vendredi soir, avec effet immédiat, un lieutenant-colonel, agent de liaison de la Garde civile à l’état-major des armées, a déclaré samedi à l’AFP un porte-parole de ce ministère. L’officier de haut rang a été démis de ses fonctions suite à un rapport interne ayant conclu qu’il avait reçu le vaccin sans être prioritaire, dans un pays où plus d’un million de doses sont actuellement administrées en priorité au personnel médical et aux résidents des maisons de retraite.

Politiques dans la tourmente

D’autres membres de l’état-major ont reçu une dose du vaccin et d’autres licenciements pourraient être décidés, a prévenu vendredi la ministre de la Défense Margarita Robles, disant attendre un rapport. Outre les militaires, des politiques de différents partis ont reçu la première dose du vaccin, sans appartenir eux non plus à un groupe prioritaire. L’un d’eux, le conseiller régional de la Santé de Murcie dans le sud-est du pays, Manuel Villegas, a été contraint de démissionner.

Le conseiller de la Santé de l’enclave espagnole de Ceuta (nord du Maroc), Javier Guerreron, se trouve dans une situation similaire mais il a annoncé qu’il ne démissionnerait pas, assurant n’avoir violé aucun protocole. «Je ne voulais pas me faire vacciner», a-t-il ajouté indiquant avoir agi à la demande ses conseillers techniques et précisant «ne pas aimer les vaccins».

Le parti de gauche radicale Podemos, membre du gouvernement espagnol aux côtés des socialistes, a dénoncé la «corruption» dans l’administration des vaccins. L’Espagne est l’un des pays européens les plus durement touchés par la pandémie, avec plus de 55.000 morts et près de 2,5 millions de cas, selon les chiffres officiels.

En Autriche aussi

Une polémique similaire agite l’Autriche, où les autorités ont annoncé mardi mener l’enquête après des informations de presse sur des maires, des religieuses ou encore des proches de soignants ayant reçu un vaccin contre le Covid sans être prioritaires.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Robert le 24.01.2021 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    en Serbie et Israel les vieux et les jeunes attendes en file pour etre vaccine......

  • Jean Reim le 23.01.2021 22:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai du mal à comprendre... Que des soignants, militaires, policiers, pompiers etc soient vaccinés avant la population ne me choque pas dans la mesure où leurs missions respectives assurent la sécurité du pays (sanitaire ou autre...). Il en est de même pour ce qui concernent les salariés de secteurs vitaux à un pays (ex. industries nucléaires, transports, énergies etc...). Pour ce qui concerne les politiques qu'ils s'appliquent à eux ce qu'il font subir aux populations ! Et les religieux n'ont même pas à être vaccinés Dieu les protège en "ligne directe"... (ceci est une boutade)

  • KickMe le 24.01.2021 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahaha l'humain dans toute sa splendeur...

Les derniers commentaires

  • KickMe le 24.01.2021 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahaha l'humain dans toute sa splendeur...

  • GRAND Maître le 24.01.2021 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui après cest un peu une république bananière ce pays.On le sait.

  • Robert le 24.01.2021 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    en Serbie et Israel les vieux et les jeunes attendes en file pour etre vaccine......

  • Jean Reim le 23.01.2021 22:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai du mal à comprendre... Que des soignants, militaires, policiers, pompiers etc soient vaccinés avant la population ne me choque pas dans la mesure où leurs missions respectives assurent la sécurité du pays (sanitaire ou autre...). Il en est de même pour ce qui concernent les salariés de secteurs vitaux à un pays (ex. industries nucléaires, transports, énergies etc...). Pour ce qui concerne les politiques qu'ils s'appliquent à eux ce qu'il font subir aux populations ! Et les religieux n'ont même pas à être vaccinés Dieu les protège en "ligne directe"... (ceci est une boutade)

  • les gardi'ns der galaxien ... le 23.01.2021 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    j ai fait la recherche ... enfin .. incroyable ...