En Chine

08 septembre 2021 07:26; Act: 08.09.2021 12:26 Print

Des militants pro-​​démocratie arrêtés à Hong Kong

Plusieurs membres hongkongais de l’association organisatrice de la veillée annuelle en mémoire de la répression de Tian'anmen, ont été arrêtés mercredi.

storybild

L’avocate Chow Hang-tung, ici lors d’une conférence de presse le 5 septembre, est sortie de son bureau menottée et accompagnée de la police. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La police hongkongaise a arrêté mercredi plusieurs membres de l’association organisatrice de la veillée annuelle en mémoire de la répression de Tian'anmen, au lendemain de leur refus de coopérer à une enquête menée au nom de la sécurité nationale. Dans un bref communiqué de presse, Hong Kong Alliance confirme que trois de ses membres, Simon Leung, Sean Tang et Chan To-wai, ont été arrêtés mercredi matin. Une journaliste de l’AFP a aussi constaté qu’une autre membre, l’avocate Chow Hang-tung, était sortie de son bureau menottée et accompagnée de la police.

La police a confirmé l’arrestation de trois hommes et une femme pour «ne pas avoir fourni des informations» liées à la loi sur la sécurité nationale. Les quatre personnes sont placées en détention pour les besoins de l’enquête. L’organisation fait partie des groupes pro-démocratie sous le coup d’une enquête au nom de la puissante loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin afin d’éliminer toute dissidence après les énormes manifestations de 2019 dans l’ancienne colonie britannique. Le mois dernier, la police a ordonné à l’Alliance de remettre des informations financières et opérationnelles, l’accusant d’être un «agent étranger».

Accusation d’«agent étranger»

L’association a choisi d’ignorer cette requête qui comprenait des détails personnels sur tous les membres depuis sa fondation en 1989, tous les comptes-rendus de réunion et les rapports financiers ainsi que tous les échanges avec des ONG de défense de la démocratie et des droits de l’homme en Chine.

Mardi, date limite pour répondre aux demandes de la police, des membres de l’Alliance ont remis une lettre expliquant que la requête était illégale, arbitraire et qu’aucune preuve d’une infraction n’avait été présentée. L’Alliance a aussi rejeté l’accusation d’«agent étranger», expliquant être un groupe local travaillant pour les Hongkongais. Le corps de police en charge de la sécurité nationale à Hong Kong a publié un communiqué mardi soir avertissant que quiconque ne coopérant pas à leurs enquêtes encouraient une amende et jusqu’à six mois de prison.

Un des symboles de la pluralité politique

La Chine est en train d’imprimer sa marque autoritaire sur Hong Kong, avec l’arrestation de dizaines de figures pro-démocratie. L’Alliance était autrefois l’un des symboles de la pluralité politique dans la ville. Chaque année depuis 1989, elle rassemblait le 4 juin des dizaines de milliers de personnes dans un parc pour une veillée aux chandelles en mémoire des victimes de la répression de Tiananmen, les slogans appelant à la démocratie en Chine.

Les deux dernières veillées ont été interdites et un musée dirigé par l’Alliance a été fermé il y a quelques mois. Les autorités, à Pékin et à Hong Kong, ont averti que les prochaines veillées entreraient certainement en infraction avec la loi sur la sécurité nationale.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zhang le 08.09.2021 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Quand 6 millions de personnes (PCC) ont le contrôle total d'une population de 1,4 milliards! Une révolution s'impose.

  • veritis le 08.09.2021 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chine et démocratie....

  • Weber Jo le 08.09.2021 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    La Chine montre son vrai visage

Les derniers commentaires

  • REMUE-MÉNAGE le 08.09.2021 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour la faire courte, On va dire que les chinois soutiennent tout ce que nous occidentaux combattons, et que les chinois combattent tout ce que nous occidentaux soutenons. Pas difficile à Comprendre je pense.....

  • Weber Jo le 08.09.2021 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    La Chine montre son vrai visage

  • Jeanne Calmant le 08.09.2021 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Chinois, Talibans, même combat!

  • packtiech, d'URSS/Russie le 08.09.2021 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ils doivent soumettre aux autorités de la bienveillante RPC de Pékin, c'est tout !

  • Den Xia le 08.09.2021 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites rigoler avec "militants pro-​​démocratie" Il ne s'agit pas de pro et anti démocratie!! Il y a une partie de la population de Hong Kong qui ne veut pas reconnaître les lois chinoises.