En Australie

18 octobre 2019 11:03; Act: 18.10.2019 11:27 Print

Des milliers de chevaux de course abattus!

Des milliers de chevaux de course à la retraite sont abattus en Australie pour le secteur agro-alimentaire, a révélé une enquête, qui a poussé vendredi les autorités à réagir.

storybild

La viande issue de ces chevaux de course australiens «part vers plusieurs pays européens, au Japon, en Russie». (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

L'abattage de chevaux de course n'est en soi pas illégal en Australie mais, au terme d'une enquête menée pendant deux ans, la chaîne Australian Broadcasting Corporation (ABC) a affirmé jeudi que cette pratique était beaucoup plus répandue que ce que l'on croyait. La chaîne affirme que 8 500 chevaux cessent de participer chaque année à des courses. Le secteur des courses hippiques affirme que moins d'un pour cent finit à l'abattoir ou à l'équarrissage.

Certains États comme la Nouvelle-Galles du Sud imposent que l'on réserve une seconde existence à tous les animaux cessant de courir. Mais à en croire Paul McGreevy, professeur de sciences du comportement et du bien-être animalier à l'Université de Sydney, qui étudie les pur-sang depuis 25 ans, environ 4 000 bêtes «disparaissent» chaque année. «Nous parlons de la destruction d'animaux à une échelle industrielle», a-t-il dit à ABC.

Des chevaux qui ont rapporté des millions

«Nous voyons des animaux souffrir. Je ne crois pas que quiconque dans le secteur puisse défendre cette pratique.» La Coalition pour la protection des chevaux de course a de son côté indiqué avoir surveillé pendant deux ans un abattoir au nord de Brisbane, la capitale du Queensland, pour arriver à la conclusion qu'il tuait 500 chevaux par mois. «C'est un abattoir qui tue des chevaux pour la consommation humaine», a indiqué à ABC un responsable de la Coalition, Elio Celotto.

La chaîne a aussi diffusé des images montrant selon elle des employés infliger des coups aux animaux. La viande «part vers plusieurs pays européens, au Japon, en Russie», poursuit M. Celotto. La chaîne est également parvenue à identifier certains des animaux tués dans l'abattoir en retrouvant leur trace dans le registre officiel en ligne du secteur hippique, l'Australian Stud Book. Elle avance ainsi que 300 bêtes, qui avaient remporté un total de près de cinq millions de dollars australiens (trois millions d'euros) en courses, avaient été abattues en 22 jours.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci le 18.10.2019 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    On va abattre des chevaux qui avaient remporté un total de près de cinq millions de dollars australiens (trois millions d'euros) en courses. C'est un remerciement magnifique. Et pourtant le cheval est un des animaux les plus nobles!

  • Redbull 57 le 18.10.2019 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous en URSS/Russie surtout Asie Centrale les gens aiment le cheval mais ici au GDL pas autant peut-être ? Et en Australie pas du tout !!!

  • @J-PIERRE le 18.10.2019 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    ils devraient surtout faire la même chose aux propriétaires !!! c'est lamentable, odieux… les mots me manquent. Le fric en pourri certains à des niveaux qui dépassent l'entendement J'espère qu'ils payeront tout le mal qu'ils ont fait, qu'ils font et qu'ils continueront de faire malheureusement….

Les derniers commentaires

  • elizabeth michel le 20.10.2019 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    voilà le remerciement de ses ignobles propriétaires envers ses pauvres chevaux..... je croyais naivement que ses équidés ne devaient pas rentrer dans la consommation du fait des traitements médicamenteux...... enfin qu'ils soient de courses ou pas je dénonce le fait de les abattre pour leur viande, après avoir servi l'homme ils ne méritent pas un tel sort

  • Marcel le 20.10.2019 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    voila ou mène ces pauvres animaux après tant d'années de labeurs. ce n'est pas bon d'être un animal, d'ailleurs cela a toujours existé, malheureusement !!!!

  • stephanie le 19.10.2019 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    c'est une très bonne viande, très saine, je recommande

    • marcello le 20.10.2019 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      absurde

  • Znl le 18.10.2019 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une aberration !qu'on fasse la même chose à leurs propriétaire !

  • DieselClaVie le 18.10.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ah voila pourquoi des fois mon steack de cheval a la texture de la vieille carne !