Aux États-Unis

26 septembre 2021 08:05; Act: 26.09.2021 18:52 Print

Des morts et des blessés dans un accident de train

Le coordinateur des Services de catastrophe et d’urgence du Montana a annoncé qu’au moins trois personnes avaient trouvé la mort et que «bien plus de 50 personnes avaient été blessées».

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors du déraillement d’un train samedi dans l’État américain du Montana, a annoncé la compagnie ferroviaire Amtrak. «Nous sommes profondément attristés d’apprendre que les autorités locales confirment à présent la mort de trois personnes à la suite de cet accident», a déclaré la compagnie, faisant état également de «plusieurs blessés» parmi les passagers et l’équipage du train.

«Amtrak travaille avec les autorités locales pour transporter les passagers blessés et évacuer en toute sécurité tous les autres passagers», a déclaré l’opérateur dans un communiqué, ajoutant qu’environ 141 passagers et 16 membres d’équipage étaient à bord.

Précédent bilan

Huit des dix wagons du train ont déraillé vers 16 heures locales près de Joplin, dans le nord du Montana, selon le communiqué. Des images vidéo publiées sur les réseaux sociaux et diffusées par les médias locaux montraient des personnes attendant près des voies, des bagages éparpillés à côté d’elles, regardant des wagons dont au moins un renversé sur le côté.

Amtrak a indiqué avoir dépêché des équipes sur place qui «œuvrent avec les autorités locales pour transporter les passagers blessés et évacuer en toute sécurité tous les autres passagers». Les causes de l’accident n’étaient pas claires dans un premier temps. Le Conseil national de la sécurité des transports (NTSB), une agence fédérale, a annoncé sur Twitter avoir ouvert une enquête.

«Plus de 50 blessés»

La coordinatrice des services de catastrophe et d’urgence du Montana, Amanda Frickel, a déclaré au «New York Times» que «plus de 50 personnes ont été blessées». «Toutes les personnes en vie ont été extraites de la carcasse» du train, a-t-elle ajouté.

Le réseau ferroviaire américain souffre d’un sous-financement chronique et des accidents mortels s’y produisent régulièrement. En février 2118, deux personnes avaient été tuées et 70 blessées dans une collision entre deux trains, l’un transportant 147 personnes et l’autre des marchandises, en Caroline du Sud (sud-est). Cette collision était intervenue quelques jours après un accident entre un train dans lequel voyageaient des élus républicains et un camion en Virginie (sud-est), qui avait fait un mort et six blessés.

En décembre 2017, trois personnes avaient été tuées dans un déraillement dans l’État de Washington (nord-ouest), qui avait fait basculer plusieurs wagons d’un pont sur une autoroute. Mais la pire catastrophe ferroviaire depuis une cinquantaine d’années remonte à octobre 1972, lorsque deux trains de banlieue étaient entrés en collision à Chicago, faisant 45 morts et plus de 330 blessés

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.