Japon

14 octobre 2021 09:42; Act: 14.10.2021 10:08 Print

Des Nord-​​coréens réclament des comptes à Kim

Pyongyang est jugé au Japon pour un programme controversé qui a vu plus de 90 000 personnes quitter le Japon pour la Corée du Nord entre 1959 et 1984.

storybild

Comme il n’y a pas de relations diplomatiques entre le Japon et la Corée du Nord, Kim Jong-un est jugé symboliquement. (Image d’illustration) (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des transfuges nord-coréens ont symboliquement mis le dirigeant Kim Jong-un sur le banc des accusés, jeudi, à Tokyo, pour lui demander des comptes sur un ancien programme de rapatriement depuis le Japon, qualifié de «kidnapping d’État».

Cette affaire judiciaire inhabituelle vise à tenir le gouvernement de Pyongyang pour responsable d’un programme controversé qui a vu plus de 90 000 personnes quitter le Japon pour la Corée du Nord entre 1959 et 1984. Ce programme visait principalement des Coréens installés dans l’archipel nippon, mais aussi leurs conjoints japonais, attirés par une propagande promettant «le paradis sur terre» en Corée du Nord communiste.

Cinq participants au programme de rapatriement qui se sont ensuite échappés du Nord réclament chacun 100 millions de yens (759 000 euros) de dommages et intérêts et présentaient leurs arguments, jeudi, devant un tribunal de Tokyo. Ils accusent Pyongyang d’avoir «trompé les plaignants par une publicité mensongère pour qu’ils soient relocalisés en Corée du Nord» et de les avoir «forcés à vivre dans des conditions où la jouissance des droits de l’homme était généralement impossible».

Comme il n’y a pas de relations diplomatiques entre le Japon et la Corée du Nord, Kim Jong-un est jugé symboliquement en tant que chef du gouvernement de Pyongyang. «Nous ne nous attendons pas à ce que la Corée du Nord accepte une décision ni à ce qu’elle paie les dommages et intérêts», a déclaré Kenji Fukuda, avocat des plaignants, lors d’un point de presse, le mois dernier. «Mais nous espérons que le gouvernement japonais sera en mesure de négocier avec la Corée du Nord» si le tribunal statue en faveur des plaignants.

«Peut-être morts de faim»

Au total, 93 340 personnes ont pris part au programme de rapatriement financé par Pyongyang et mené par les associations de la Croix-Rouge au Japon et en Corée du Nord. Le gouvernement japonais a également soutenu ce plan perçu par ses détracteurs comme un moyen pour Tokyo de réduire le nombre de Coréens installés au Japon.

Kenji Fukuda a déclaré que les plaignants considéraient le gouvernement nord-coréen comme «l’entité la plus responsable de l’organisation». Une partie de la plainte des transfuges porte sur la séparation d’avec leurs familles, toujours bloquées en Corée du Nord. «Je ne sais pas ce qui est arrivé à ma famille. Peut-être que le coronavirus les a touchés, peut-être que certains d’entre eux sont morts de faim», a déclaré en septembre, Eiko Kawasaki, l’une des plaignantes.

«Les plaignants ont le désir de sauver ceux qui vivent et souffrent encore en Corée du Nord», a expliqué jeudi, à l’AFP, Hiroaki Saeki, chef d’un groupe qui soutient les transfuges ayant participé au programme. Pendant la colonisation de la péninsule coréenne par Tokyo entre 1910 et 1945, des millions de Coréens sont partis pour le Japon, soit volontairement, soit contre leur gré. Lorsque le Japon a capitulé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, des centaines de milliers de Coréens de souche sont restés, réticents à l’idée de retourner dans leur pays dévasté.

Ils ont été déchus de leur nationalité japonaise et sont devenus apatrides. Beaucoup d’entre eux ont cru aux films de propagande dépeignant une vie idyllique en Corée du Nord, avec des systèmes de santé et d’éducation gratuits, des emplois et des logements garantis. Mais la situation réelle était bien différente, dominée par la pauvreté et la famine. Les plaignants ont entamé leur procédure en 2018. Une date doit être fixée jeudi pour le jugement.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Palamunitan le 14.10.2021 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu’est-ce qu’on se marre…

  • Fouquier-Tinville le 14.10.2021 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @xxx Pourquoi toujours tout ramener à la Grande Nation....??? Vous avez un problème avec la France ou vous vous ennuyez dans vos 2600km2 avec comme seul loisir de regarder ce qu'il se passe chez le voisin....( sport national me direz vous)?? Au moins la France juge ses anciens dirigeants....elle...

  • Tillia le 14.10.2021 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine que Kim est en train de trembler

Les derniers commentaires

  • Palamunitan le 14.10.2021 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu’est-ce qu’on se marre…

  • Tillia le 14.10.2021 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine que Kim est en train de trembler

  • Fouquier-Tinville le 14.10.2021 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @xxx Pourquoi toujours tout ramener à la Grande Nation....??? Vous avez un problème avec la France ou vous vous ennuyez dans vos 2600km2 avec comme seul loisir de regarder ce qu'il se passe chez le voisin....( sport national me direz vous)?? Au moins la France juge ses anciens dirigeants....elle...

    • Kango le 14.10.2021 14:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Fouquier-Tinville : Qui vous dit que xxx est non Français. Il est clair que quel que soit les faits partout dans le monde, cela se rapporte à la France. Le jour ou les Féroé gagneront un titre mondial ce sera grace à la France on notera que les sportifs portent des slip 'D..'

    • @Fouquier-Tinville le 14.10.2021 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      haha la bonne blague... le jugement sarko n'est purement que symbolique. Un dealer de shit qui fait 20 balles par jour prendra plus de prison que lui.

  • xxx le 14.10.2021 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un gentil Chef . En France un ancien President après l‘autre Se retrouve devant des Tribunaux.