En Russie

26 mars 2019 16:05; Act: 26.03.2019 17:30 Print

Des ouvriers trouvent un trésor à 2,6 millions

Depuis un siècle, le trésor de la famille Narychkine était considéré comme perdu. Plus de 2 000 objets en argent ont été découverts par hasard par des ouvriers.

storybild

C'est dans un manoir dans la deuxième ville du pays qu'a été découvert ce trésor, estimé à environ 2,6 millions d'euros.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 2 000 objets en argent pesant au total 400 kilos: depuis la révolution bolchévique il y a un siècle, le trésor de la famille Narychkine était considéré comme perdu. Découvert par hasard par des ouvriers, il s'expose désormais à Saint-Pétersbourg. Grande famille noble de l'époque tsariste, les Narychkine ont fui la Russie après la révolution bolchévique de 1917. C'est dans l'un des manoirs leur ayant appartenu dans la deuxième ville du pays qu'a été découvert ce trésor estimé à environ 2,6 millions d'euros.

«Une trouvaille de la sorte est extrêmement rare: un trésor dans son intégrité, ayant appartenu à une même famille et très bien conservé. C'est unique», s'est félicitée mardi, Olga Taratynova, directrice du musée du palais de Tsarskoïé Selo, à qui est revenue la collection. Le trésor a été découvert lors de travaux de réparation dans un bâtiment situé en plein centre de l'ancienne capitale impériale. Les ouvriers y ont découvert par hasard, après avoir cassé une maçonnerie en briques, une petite salle secrète renfermant des caisses remplies d'objets en métal précieux.

Les ouvriers ont essayé de le voler

Selon la presse locale, les ouvriers ont alors tenté de dérober le trésor avant d'être pris en flagrant délit. Les objets ont été offerts en 2018 par l’État au musée de Tsarskoïé Selo, situé dans un ancien palais impérial près de Saint-Pétersbourg. Il s'agit d'objets du quotidien tels que des services de table réalisés par les meilleurs joailliers russes, principalement en argent, des miroirs, encensoirs, médailles et divers objets décoratifs. Le tout était soigneusement emballé dans des journaux et des tissus imbibés d'acide acétique, ce qui a permis leur bonne conservation.

«À l'époque, tout cela faisait partie d'objets du quotidien de l'une des familles les plus riches de Russie», a souligné Mme Taratynova, relevant une «valeur artistique énorme», par exemple avec un service de table exécuté par le joaillier de la cour impériale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Question le 26.03.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    La famille ayant fui, il y a peut-être des descendants qui ont réclamer leur part non?

  • Grand Maître le 26.03.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'auraient pas dû tenter de voler, ils auraient été remercies. "Bien mal acquis etc....."

  • lou le 27.03.2019 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui, quid des éventuels descendants

Les derniers commentaires

  • lou le 27.03.2019 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui, quid des éventuels descendants

  • Grand Maître le 26.03.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'auraient pas dû tenter de voler, ils auraient été remercies. "Bien mal acquis etc....."

  • Question le 26.03.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    La famille ayant fui, il y a peut-être des descendants qui ont réclamer leur part non?