Panama

28 octobre 2021 09:03; Act: 28.10.2021 11:12 Print

Des œufs de tortues protégés contre la montée des eaux

Des bénévoles récupèrent délicatement les œufs d’une espèce de tortues classée «vulnérable» pour les faire éclore dans une nurserie.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

À Punta Chame, sur la côte pacifique du Panama, la saison des éclosions des œufs de tortues a commencé. Sofia, 16 ans, volontaire dans une écloserie, récupère les bébés sortis de leur coquille pour les conduire jusqu’à l’océan. Les tortues olivâtres (Lepidochelys olivacea), une espèce classée comme «vulnérable» placée sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), viennent pondre entre juin et août sur les plages de cette station balnéaire située à une centaine de kilomètres au nord de Panama.

«Si la tortue place le nid dans un endroit où il n’est pas en danger, où la marée ne risque pas de le découvrir, il est laissé là et on n’y touche pas», explique Sofia. Si l’endroit choisi n’est pas adéquat, selon les membres de l’association Tortubanks, les œufs sont récupérés après le départ de la mère et entreposés dans la nurserie à quelques mètres de la plage, dans l’attente de l’éclosion quelque deux mois plus tard.

Tortubanks héberge ainsi cette saison 23 nids, d’environ 100 œufs chacun. Sur le sable où les œufs sont enfouis, un petit panneau indique la date d’éclosion estimée en fonction de la date de ponte.

Relocaliser les nids

«L’objectif est de sensibiliser» la population et «de relocaliser les nids afin de les protéger des prédateurs naturels», indique Pilar Crespo, la mère de Sofia. «Il est très fréquent aussi qu’au village des personnes viennent la nuit creuser les nids pour manger les œufs ou les vendre». Dans la nurserie, ils sont ainsi «protégés», ajoute-t-elle.

Après les avoir retirés un à un du nid, débarrassés de leur coquille, Sofia et sa mère placent les bébés tortues dans un bac rempli de sable et les transportent avec précaution à une dizaine de mètres du rivage. Instinctivement, les tortues se tournent vers l’océan et s’en approchent en toute hâte pour être emportées par les flots.

Lieu de naissance mémorisé

Sofia explique l’importance pour les bébés tortues de fouler le sable avant de se jeter à l’eau, afin qu’ils «mémorisent» l’endroit où ils sont nés.

Des études citées par Plastic Oceans et Sea Turtle Conservancy suggèrent que, dès leur naissance, les tortues apprennent la «signature magnétique», les coordonnées de leur plage natale. Ainsi, les femelles adultes fécondées reviendront pondre là où elles sont nées.

Mais selon l’ONG World Wide Fund for Nature (WWF), seule une de ces tortues sur 1 000 atteindra l’âge adulte, les autres auront été victimes de prédateurs, de pêche accidentelle ou de traque humaine pour leur carapace.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.