Fin du traité INF

05 août 2019 16:28; Act: 05.08.2019 16:28 Print

Désarmement: Poutine appelle à «éviter le chaos»

Avec la fin du traité de désarmement nucléaire INF, la Russie veut des pourparlers et affirme qu'elle sera «contrainte» de fabriquer certains missiles si les USA en font de même.

storybild

Le président russe a mis en garde contre une «course aux armements illimitée». (photo: AFP/Grigory Dukor)

Sur ce sujet
Une faute?

Vladimir Poutine a appelé lundi à un «dialogue sérieux» pour «éviter le chaos» après la fin du traité de désarmement nucléaire INF, avertissant que la Russie serait «contrainte» de produire de nouveaux missiles si Washington le faisait et mettant en garde contre «une course aux armements illimitée».

Les Etats-Unis et la Russie ont acté vendredi la fin du traité conclu pendant la Guerre froide, s'accusant mutuellement d'être responsables de la mort de ce texte bilatéral emblématique.

Moscou veut des pourparlers

«Pour éviter un chaos où il n'y aucune règle, limite ou loi, il faut encore une fois réfléchir à toutes les conséquences dangereuses possibles et entamer un dialogue sérieux sans ambiguïté», a lancé M. Poutine dans une déclaration publiée par le Kremlin.

«La Russie juge nécessaire de relancer entièrement et sans attendre les pourparlers visant à assurer la stabilité stratégique et la sécurité. Nous y sommes prêts», a souligné M. Poutine.

Contraints de fabriquer des missiles

Il a mis en garde contre une «course aux armements illimitée» si Washington se lançait dans la production de missiles interdits par le traité INF.

Dans ce cas, «la Russie sera contrainte de se mettre à la mise au point de missiles analogues» à ceux des Etats-Unis, a-t-il averti, ordonnant aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères et aux services de renseignement de suivre «attentivement» les initiatives prises par Washington en la matière et assurant que les actes de Moscou auront «exclusivement un caractère de réciprocité».

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • realite le 05.08.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec H.Clinton les États Unis serai déjà en guerre depuis longtemps avec les Russes

  • realite le 06.08.2019 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @havealook il était républicain Obama ?

  • Manu le 06.08.2019 06:58 Report dénoncer ce commentaire

    On voit bien à qui ça arrange le plus la fin de ce traité ........ et on ne pourra pas reprocher à Mrs. Poutine d'être ouvert au dialogue !

Les derniers commentaires

  • Bravo le 06.08.2019 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo ????

  • Manu le 06.08.2019 06:58 Report dénoncer ce commentaire

    On voit bien à qui ça arrange le plus la fin de ce traité ........ et on ne pourra pas reprocher à Mrs. Poutine d'être ouvert au dialogue !

  • realite le 06.08.2019 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @havealook il était républicain Obama ?

  • Qui est le responsable ? le 05.08.2019 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les usa se sont retirés du traité il y a quelques mois, la russie la semaine dernière

    • ClearView le 05.08.2019 18:26 Report dénoncer ce commentaire

      Les USA ont dénoncés le traité car les russes ont bafoués ce traité depuis des années avec le développement de missiles à longue portée tel que l'Iskander. Les russes jouent maintenant les victimes innocentes, alors qu'ils sont à l'origine de la chute de ce traité.

  • realite le 05.08.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec H.Clinton les États Unis serai déjà en guerre depuis longtemps avec les Russes

    • HaveaLook le 05.08.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

      La plupart des guerres américaines ont été déclenchées par des présidents républicains.

    • Vafairetoutnoir le 05.08.2019 22:41 Report dénoncer ce commentaire

      @realite A bon et vous croyez que la ça va ou ? A force de frictions à gauche à droite ça va prendre quelque part. Les américains ne veulent certainement pas de guerre et encore moins sur leur sol. Qui sème le vent récolte la tempête...