Seconde Guerre mondiale

01 février 2018 10:29; Act: 01.02.2018 10:42 Print

Deux bombes de 450 kg au centre de Hong Kong

Les services de déminage ont désamorcé, en une semaine, deux bombes de la Seconde Guerre mondiale. La dernière découverte dans un quartier commercial très fréquenté.

storybild

Mercredi matin, la police a bouclé partiellement la zone, 4 000 personnes ont été évacuées. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les services de déminage ont désamorcé jeudi une bombe américaine de 450 kg datant de la Seconde Guerre mondiale découverte sur un chantier d'un quartier commercial très fréquenté du centre de Hong Kong. C'était la deuxième fois en une semaine qu'un tel engin était découvert sur cet énorme chantier de construction d'une nouvelle ligne de métro, sur le front de mer du quartier de Wanchai.

Après la découverte de la bombe mercredi matin par un ouvrier, la police a bouclé partiellement la zone, 4 000 personnes ont été évacuées et les rotations des ferries traversant la baie de Victoria jusque Kowloon ont été suspendues. La pluie, le lieu compliqué et un mécanisme d'amorçage que l'équipe «ne pouvait pas voir» sont autant de raisons qui ont rendu difficile l'action des démineurs, qui ont travaillé toute la nuit.

Violents combats entre 1941 et 1945

Ils ont percé un large trou dans la bombe de 1,70 mètre de long, avant de brûler les matériaux explosifs à l'intérieur. L'engin a ensuite été extrait à l'aide d'une grue. Il n'est pas rare que des promeneurs ou des ouvriers tombent ainsi sur des bombes ou des munitions non explosées à Hong Kong, qui fut le théâtre de violents combats entre le Japon et les alliés entre l'invasion japonaise de décembre 1941 et la libération de la ville à l'été 1945.

L'engin le plus lourd retrouvé sur le territoire semi-autonome du sud de la Chine était une bombe de 900 kg désamorcée en 2014 dans le quartier de Happy Valley, sur l'île de Hong Kong.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 01.02.2018 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Haaaa, si c'est pas Poutine, la Corée du Nord, l'Iran, Bachar el-Assad ou les chinois, alors il faudra bien se résoudre à dire que ça date de la WWII... flûte! une bonne occasion de perdue pour critiquer les ennemis...

Les derniers commentaires

  • 20-100 le 01.02.2018 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Haaaa, si c'est pas Poutine, la Corée du Nord, l'Iran, Bachar el-Assad ou les chinois, alors il faudra bien se résoudre à dire que ça date de la WWII... flûte! une bonne occasion de perdue pour critiquer les ennemis...