En Syrie

25 février 2019 08:58; Act: 25.02.2019 11:16 Print

Deux femmes belges racontent leur vie sous l'EI

Deux Belges qui avaient rejoint les rangs de l'État islamique et qui sont désormais dans des camps tenus par les Kurdes se sont confiées à «BFM TV» sur leur quotidien sous Daesh.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le nord de la Syrie, les civils et partisans de Daesh ont été répartis dans trois camps, après la reprise de la région par les Kurdes. Parmi eux, deux femmes belges ont raconté à BFMTV à quoi ressemblait leur quotidien sous Daesh.

La première d'entre elle, Fatima, est âgé de 23 ans. En mars 2014, elle est tout juste majeure lorsqu'elle quitte la Belgique pour la Syrie. Elle rejoint sa grande sœur à Raqqa, capitale autoproclamée des jihadistes.

La deuxième, que la journaliste appelle Sarah, a 50 ans. Elle dit avoir rejoint l'État islamique pour suivre sa fille et vivre librement dans un califat. Mais elle explique avoir refusé de se marier. Dans le camp, elle vit en vase clos avec d'autres «Daeshis» étrangères, notamment une quinzaine de Françaises.

(L'essentiel)