Coronavirus aux Étas-Unis

16 octobre 2020 21:58; Act: 16.10.2020 22:01 Print

Deux vaccins prêts à être autorisés fin novembre?

Les sociétés Pfizer et Moderna prévoient de demander l'autorisation de leurs vaccins contre le Covid d'ici fin novembre aux Etats-Unis. Cela serait un record de vitesse absolu.

storybild

Le lancement éventuel de la vaccination d'ici le Nouvel an sera trop limité pour contenir à lui seul l'épidémie, qui en est à son troisième rebond aux Etats-Unis. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les sociétés américaines Pfizer et Moderna prévoient de demander l'autorisation de leurs vaccins contre le Covid-19 d'ici fin novembre aux Etats-Unis, ce qui marquerait un record de vitesse absolu pour le développement d'un vaccin, neuf mois après le premier mort du coronavirus dans le pays. Mais le lancement éventuel de la vaccination d'ici le Nouvel an sera trop limité pour contenir à lui seul l'épidémie, qui en est à son troisième rebond aux Etats-Unis.

Le bilan officiel a dépassé vendredi huit millions de cas, un chiffre certainement très en dessous de la réalité, puisque des études d'anticorps ont révélé qu'environ 10% de la population américaine avait été infectée, ce qui correspondrait à une trentaine de millions d'habitants. Contaminations, hospitalisations et décès sont en hausse; le rebond actuel est d'autant plus rapide que la vague est repartie d'un plateau élevé, le pays de Donald Trump n'étant jamais parvenu à endiguer la circulation du virus.

Raté pour Trump

Le président américain espérait un vaccin avant l'élection du 3 novembre, mais l'industrie a accepté d'attendre quelques semaines de plus, à la demande des autorités sanitaires, afin de détecter d'éventuels effets secondaires graves parmi les dizaines de milliers de participants aux essais cliniques. Les essais doivent répondre à deux questions: le vaccin protège-t-il? Et est-il sûr? Albert Bourla, PDG de Pfizer, partenaire de la société allemande BioNTech, a annoncé vendredi qu'il escomptait des preuves d'efficacité d'ici fin octobre, mais qu'il attendrait la troisième semaine de novembre pour déposer auprès de l'Agence des médicaments (FDA) une demande d'autorisation en urgence, «en supposant que les données soient positives».

Moderna, une société de biotechnologie, table sur le 25 novembre. Reste à savoir combien de temps les experts de la FDA prendront pour étudier les données et donner, ou non, un feu vert, et pour quelles catégories de la population. Quoiqu'il en soit, les Américains ne doivent pas espérer un retour imminent à la «normale», a prévenu le directeur de l'Institut des malades infectieuses, Anthony Fauci. Tout dépendra de l'efficacité des vaccins, et de leur acceptation dans la population. «Il est possible que nous ne puissions pas retrouver de cinémas bondés ou de stades remplis de spectateurs avant des mois et des mois en 2021, voire plus tard», a-t-il dit vendredi dans un entretien avec l'université Johns Hopkins. «Un vaccin n'est pas un remède miracle», dit à l'AFP Priya Sampathkumar, infectiologue à la Mayo Clinic.

Pfizer et Moderna ont reçu 1,95 et 2,48 milliards de dollars respectivement d'argent public, et elles ont parié sur la même technologie nouvelle, l'ARN messager. La méthode consiste à insérer des instructions génétiques dans l'organisme pour déclencher la production d'une protéine identique à celle du coronavirus (sa pointe si reconnaissable), et provoquer une réponse immunitaire. Cette réponse a été observée dans les essais initiaux sur des volontaires, mais le vrai test consiste à vérifier si les gens vaccinés évitent effectivement le Covid-19, dans la vie réelle. Un vaccin sera considéré efficace si le nombre de participants vaccinés tombant malades du Covid-19 est réduit d'au moins 50% par rapport au groupe placebo. Dix vaccins expérimentaux sont en phase finale d'essais dans le monde, mais ces deux-là sont les seuls actifs actuellement aux Etats-Unis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lucas le 17.10.2020 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Millions de morts dans 3,2,1... injection... Allez y le faire si vous voulez mais sans moi, j'aime pas mettre ma vie en danger avec un truc expérimental (j'ai eu le covid en novembre 2019, tjs vivant)... surtout s'il modifie l'ARN. Rappelez vous du vaccin contre le papillomas virus, les sclérose en plaque à tout va sur 30% des vaccinés avec la génération 1.0 du vaccin. Faites vous plaisir si vous le souhaitez

  • luxo le 18.10.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme la grippe...

  • Babarossa le 17.10.2020 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un vaccin qui modife notre structure génétique ? J'ai trop hâte de me le faire injecter.

Les derniers commentaires

  • luxo le 18.10.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme la grippe...

  • Lucas le 17.10.2020 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Millions de morts dans 3,2,1... injection... Allez y le faire si vous voulez mais sans moi, j'aime pas mettre ma vie en danger avec un truc expérimental (j'ai eu le covid en novembre 2019, tjs vivant)... surtout s'il modifie l'ARN. Rappelez vous du vaccin contre le papillomas virus, les sclérose en plaque à tout va sur 30% des vaccinés avec la génération 1.0 du vaccin. Faites vous plaisir si vous le souhaitez

  • Gandawa le 17.10.2020 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Avec ce vaccin on sera tous des mutants OGM.

    • Belgitude le 18.10.2020 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      L’ARN messager ne peut pas changer l’ADN dans nos cellules et est rapidement détruit par l'organisme. C'est la réponse immunitaire innée qui est incertaine et incontrôlée/incontrôlable...

  • Babarossa le 17.10.2020 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un vaccin qui modife notre structure génétique ? J'ai trop hâte de me le faire injecter.

    • Millennial Beau Gosse le 17.10.2020 15:13 Report dénoncer ce commentaire

      Dès que j’ai le vaccin, je retrouve ma vie d’avant. Tant pis pour les gens comme toi qui refusent d’écouter la science.

    • Lucas le 17.10.2020 15:51 Report dénoncer ce commentaire

      @Millennial : Vous retrouverez jamais la vie d'avant, soit peut être après une révolution mais pas avant.

    • @Millennial Beau Gosse le 18.10.2020 21:02 Report dénoncer ce commentaire

      Les gens qui refusent d'écouter la science....Mais qui refuse!? De toute évidence, c'est vous. Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'une son, dit-on et vous ne vous posez aucune autre question ou refusez de vous intéresser à la contradiction. Alors bonne chance à la future souris de laboratoire que vous vous proposez d'être. Et je ne veux pas vous faire de peine en vous disant que vous pouvez oublier votre vie d'avant. Elle ne reviendra jamais.

  • MichelD le 16.10.2020 22:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas un remède miracle qui va nous sortir instantanément de la crise mais ce sera un allié de poids pour nous y aider. Pour bien, il faudra en plus un traitement, ne serait-ce que pour soigner le cas échéant les anti-vaccins.

    • T Luis le 17.10.2020 11:15 Report dénoncer ce commentaire

      Malheureusement il n'existe pas encore de remède efficace contre l'imbécilité (négationnistes, conspiranoïaques et autres). Je crains que le vaccin aura beaucoup d'ennemis.

    • Christian le 17.10.2020 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'y a pas que les anti-vaccins. Le texte dit noir sur blanc que le vaccin sera considéré comme efficace si les vaccinés sont moitié moins contaminés que les non-vaccinés. Il faudra aussi soigner les vaccinés qui tombent malades.

    • @T Luis le 18.10.2020 21:08 Report dénoncer ce commentaire

      Quand on refuse toute forme de dialogue car incapable d'étayer ses arguments, il est mieux de dire des opposants qu'ils sont imbéciles, négationnistes, conspirationnistes, paranoïques et autres. Solution de facilité. Non?