Avion disparu

08 mars 2014 19:15; Act: 15.03.2014 16:31 Print

Deux voleurs de passeport sont montés à bord

Un Italien figurait sur la liste des passagers du Boeing disparu de Malaysia Airlines. Il a été localisé bien vivant en Thaïlande. Son passeport a été dérobé il y a quelques mois.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Luigi Maraldi, 37 ans, a appelé son père tôt samedi en Italie depuis la Thaïlande en lui disant: «Sois tranquille, ce n'est pas moi qui étais sur le vol, je vais bien», a relaté son père à l'agence de presse italienne Ansa. Heureusement, celui-ci n'a vu la télévision qu'après avoir eu son fils au téléphone: «J'ai allumé sur RAI News24 et j'ai entendu la nouvelle. Heureusement, tout va bien. Luigi est en vacances, il reviendra dans une vingtaine de jours», a ajouté le père.

L'Italien, originaire de Cesena (nord-est), avait été signalé comme l'un des passagers du vol MH370 qui a disparu la nuit dernière entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam. M. Maraldi a déclaré s'être fait voler son passeport il y a quelques mois, le 1er août, alors qu'il se trouvait en Malaisie. Revenu en Italie, il avait obtenu un nouveau passeport avec un changement de résidence à Ravenne. Quand des policiers de Cesena se sont présentés samedi chez les parents du jeune homme, ce sont ces derniers qui ont informé les agents de la méprise et de la bonne nouvelle.

Même mésaventure pour un Autrichien

«On avait un peu d'espoir à cause de la déclaration officielle de perte du passeport, mais nous redoutions que finalement il ne l'ait retrouvé et utilisé», a raconté à l'Ansa l'inspecteur Paolo Campana. «Nous nous étions préparés au pire, ce n'est jamais agréable d'aller chez les gens pour leur annoncer une chose pareille». Mais «les parents nous ont dit que Luigi avait appelé une heure plus tôt vers 8h pour les rassurer parce qu'il avait entendu dans les médias thaïlandais la nouvelle de la mort d'un Italien ayant son nom sur le vol», a-t-il dit.

Même mésaventure pour un passager autrichien dont le nom n'a pas été communiqué. «Nous avons été contactés par la compagnie qui nous a dit avoir un passager enregistré avec un passeport autrichien. Nous avons vérifié et c'était un passeport volé», a expliqué à l'AFP Martin Weiss, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. La personne a été contactée par le ministère: «elle est en Autriche et en bonne santé. Le passeport avait été volé en 2012 lors d'un voyage vers la Thaïlande», a précisé le porte-parole.

227 personnes de nationalités

«Deux de nos avions ont détecté deux traînées de carburant d'une longueur d'environ 15 à 20 kilomètres, en parallèle et à environ 500 mètres l'une de l'autre», a déclaré en direct à la télévision publique le général Vo Van Tuan, adjoint au chef d'état-major de l'armée vietnamienne. «Nous ne sommes pas sûrs d'où viennent ces traînées de carburant, nous avons envoyé des navires vietnamiens» vers cette zone, a-t-il ajouté. Ces deux traînées sont les premiers possibles signes du vol MH370, qui a perdu samedi matin le contact avec le contrôle aérien quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam.

L'appareil, un Boeing 777-200 qui devait arriver à Pékin à 6h30 locales (23h30 au Luxembourg), a disparu samedi, environ deux heures après son décollage de Kuala Lumpur, selon la compagnie. Il transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont quatre Français, et 12 membres d'équipage, tous malaisiens. Plusieurs pays ont envoyé des équipes de recherche en mer de Chine méridionale pour tenter de localiser l'avion.

(L'essentiel/AFP)