Vaste territoire

16 août 2019 07:18; Act: 16.08.2019 10:50 Print

Donald Trump aimerait acheter le Groenland

Le président américain lorgne sur le vaste territoire appartenant au Danemark. Il se serait sérieusement renseigné sur les possibilités pour les États-Unis de l'acquérir.

storybild

Les étendues peu peuplées du Groenland, qui appartiennent au Danemark, intéressent le président américain. (photo: AFP/Magnus Kristensen)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump, qui fut autrefois un magnat immobilier de renom avant de se lancer dans la politique, aurait jeté son dévolu sur un espace quasiment vierge à la hauteur de ses ambitions: le Groenland. Le Wall Street Journal rapporte jeudi que l'ancien homme d'affaires new-yorkais se serait enquis plusieurs fois auprès de ses conseillers à la Maison-Blanche de la possibilité pour les États-Unis d'acheter ce territoire danois de 56 000 habitants.

La requête a été adressée «avec plusieurs niveaux de sérieux», précise le Wall Street Journal. Le Groenland est une gigantesque île arctique, où les effets du réchauffement climatique sont manifestes. La fonte des glaces, qui entraîne la hausse du niveau des mers, y a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013. Depuis son élection en 2016, le président climato-sceptique a notamment retiré les États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat et a systématiquement cherché à détricoter les réglementations environnementales adoptées pendant les huit ans de la présidence du démocrate Barack Obama.

L'élu républicain ne semble pas avoir totalement mis derrière lui ses premières amours immobilières: l'année dernière, lors de son sommet à Singapour avec Kim Jong-un, il avait souligné le potentiel de développement touristique de la Corée du Nord. «Par exemple, il y a des super plages, avait-il dit aux journalistes. On le voit à chaque fois qu'ils font exploser leurs canons dans la mer. Je me dis: "dis-donc, regarde-moi cette vue. Cela ne ferait pas des super apparts?"»

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • salfra le 16.08.2019 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord Finn, la terre a ses cycles.. ..mais ils sont longs, très longs, ils se mesures sur des milliers d’années. Sauf que le dernier changement climatique en cours et observé en directe par l’homme, correspond aux dates de nôtres industrialisation, c’est à dire à peine 100 ans. Donc oui, l’homme influence et amplifie énormément un cycle probablement en cours. On a juste multiplier la vitesse par 100, voir 1000 et ça va aller de manière exponentielle.

  • Le climato PAS sceptique! le 16.08.2019 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @The Finn : il n'est pas question d'une analyse du taux de CO2 sur un siècle seulement. Les carottes de glace prélevées en Antarctique constituent d'excellents enregistrements des variations climatiques!Et nous avons réussi à remonter 800000 ans en arrière!! Et c'est incontestable, nous sommes responsable du réchauffement climatique.

  • Sceptique le 16.08.2019 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le Danemark n'est pas prêt de laisser tomber le Groenland, d'une part parce que son sous-sol renferme du pétrole et d'autre part parce que le Groenland est une région géostratégique

Les derniers commentaires

  • Schtr0umpf Gr0gn0n le 16.08.2019 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...il y'a anguille sous roche. Si celui-là y pense,c'est avec certitude qu'il y'a quelque chose de caché derrière (gisements de pétrole ou autres).

  • jean le 16.08.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi autrefois? pour la majorité des gens fonte des glaces au groenland signifie catastrophe naturelle,...

  • Sceptique le 16.08.2019 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le Danemark n'est pas prêt de laisser tomber le Groenland, d'une part parce que son sous-sol renferme du pétrole et d'autre part parce que le Groenland est une région géostratégique

  • Le climato PAS sceptique! le 16.08.2019 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @The Finn : il n'est pas question d'une analyse du taux de CO2 sur un siècle seulement. Les carottes de glace prélevées en Antarctique constituent d'excellents enregistrements des variations climatiques!Et nous avons réussi à remonter 800000 ans en arrière!! Et c'est incontestable, nous sommes responsable du réchauffement climatique.

  • livingMan le 16.08.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @the finn : les gros changement climatique sont effectivement étiqueter sur base dés carottages dans la terre et les glaciers. Ils ont eu lieu sur des milliers d’années. Là on parle de l’impact de l’homme sur le dernier siècle provoquant l’accélération du réchauffement. Mais pas seulement, l’impact des découvertes de l’homme et de l’exploitation excessive des ressources de notre planète engendrant les modifications de l’écosystème nécessaire à notre survie. on finira par se bouffer entre nous et je peux vous assurer qu’il y a plus de chance de vous finissiez dans l’assiette de Trump que l’inverse.