Aux États-Unis

11 juillet 2020 09:05; Act: 11.07.2020 09:06 Print

Donald Trump évite la prison à son ami Roger Stone

Condamné à 40 mois de prison pour mensonges au Congrès et subordination de témoin, Roger Stone ne purgera pas sa peine, commuée par Donald Trump.

storybild

La peine de prison de Roger Stone devait commencer la semaine prochaine. (photo: KEYSTONE/AP/Cliff Owen)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump ne s’était jamais caché de sa volonté d’épargner la prison à son ami Roger Stone: ce dernier, condamné en février à 40 mois derrière les barreaux dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe pendant la campagne présidentielle de 2016, a vu sa peine commuée par le président américain.

«Aujourd’hui, le président Donald J. Trump a ordonné une mesure de clémence exécutive pour commuer la peine injuste de Roger Stone», a annoncé la Maison Blanche vendredi dans un communiqué, ajoutant que cet ami de longue date du président, une «victime du canular russe perpétué par la gauche et ses alliés dans les médias», était dorénavant «un homme libre».

La peine de prison de Roger Stone, qui avait été reconnu coupable en novembre de mensonges au Congrès et de subornation de témoin, devait commencer la semaine prochaine. Par le biais de son avocat, qui a transmis sa déclaration à des médias, il s’est dit «incroyablement honoré» de cet «acte de clémence» présidentiel.

«Abus de pouvoir»

Un «abus de pouvoir» pour les parlementaires démocrates Jerry Nadler et Carolyn Maloney. «Aucun autre président n’a usé de son droit de clémence pour une raison aussi clairement personnelle et intéressée», ont réagi les présidents des commissions judiciaire et de supervision de la Chambre des représentants.

Dès la condamnation de Roger Stone, Donald Trump avait expliqué qu’il voulait gracier son ex-collaborateur, âgé de 67 ans, un conseiller politique sulfureux connu pour son style haut en couleur et son tatouage de Richard Nixon dans le dos.

Roger Stone, qui se décrit lui-même comme «un habitué des coups fourrés», a été reconnu coupable d’avoir menti au Congrès sur ses contacts avec l’organisation WikiLeaks au sujet d’e-mails démocrates piratés lors de la campagne de 2016. Les procureurs avaient démontré qu’il avait menti et intimidé des témoins pour protéger Donald Trump de l’embarras.

Pressions judiciaires

Le milliardaire new-yorkais était notamment intervenu pendant la procédure judiciaire en critiquant, dans des tweets, les recommandations initiales des procureurs chargés d’instruire cette affaire. Accusé de bafouer le principe de la séparation des pouvoirs et de faire pression sur ces procureurs, il avait expliqué que ses actions n’avaient rien de répréhensible, dénonçant une «situation très injuste» et une «erreur judiciaire».

Les procureurs en charge du dossier s’étaient récusés, et la recommandation de peine du ministère de la Justice était passée d’une durée comprise entre 7 et 9 ans à une sentence comprise entre 3 et 4 ans, finalement suivie par la juge fédérale qui avait condamné Roger Stone à 40 mois de prison.

Donald Trump avait salué son ministre de la Justice Bill Barr pour son intervention, le félicitant «d’avoir pris en charge une affaire qui était totalement hors de contrôle». Mais ce dernier, plongé dans l’embarras car censé garantir l’indépendance et l’impartialité de la justice fédérale américaine, avait nié que ces commentaires aient eu un impact sur la décision de ses services.

Le président américain a déjà été accusé d’entrave à la justice, dans le cadre de l’enquête russe, notamment en limogeant au début de son mandat le directeur du FBI James Comey, qui enquêtait sur les ingérences étrangères dans l’élection de 2016. Roger Stone est parmi les six membres de l’entourage, plus ou moins proche, du milliardaire new-yorkais a avoir été inculpés ou condamnés dans le sillage de l’enquête russe.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Grinch le 11.07.2020 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    "De la démocratie en Amérique"... un classique de Tocqueville revisité par Trump. Le dictateur d'outre-Atlantique pense-t-il ainsi accumuler des électeurs ?

  • NoComent le 11.07.2020 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a décidément rien à garder chez ce personnage nauséabond, il est menteur, tricheur, raciste et misogyne, il bafoue toutes les lois alors qu'il devrait être un exemple pour tous les américains

  • Ngolo le 11.07.2020 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, bon, aux USA c'est ainsi, les Clintons, par exemple, n'ont rien à envier à Trump dans ce registre.... alors avant de cracher sur ce personnage, même discutable... attendons de voir ce que nous racontera Ghislaine Maxwell sur certains passagers assidus de Lolita Airways..

Les derniers commentaires

  • Ngolo le 11.07.2020 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, bon, aux USA c'est ainsi, les Clintons, par exemple, n'ont rien à envier à Trump dans ce registre.... alors avant de cracher sur ce personnage, même discutable... attendons de voir ce que nous racontera Ghislaine Maxwell sur certains passagers assidus de Lolita Airways..

  • Ahhhhhhhhhhrghhhhh le 11.07.2020 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    c'est le cousin de Rolling?

  • Démocratie malade le 11.07.2020 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    M'enfin, si on peut plus filer un coup de main à un pote !

  • NoComent le 11.07.2020 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a décidément rien à garder chez ce personnage nauséabond, il est menteur, tricheur, raciste et misogyne, il bafoue toutes les lois alors qu'il devrait être un exemple pour tous les américains

  • Baron Rouge le 11.07.2020 10:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un vrais ami sur qui on peut toujours compter , c’est beau l’amitié.