Aux États-Unis

30 septembre 2018 13:23; Act: 01.10.2018 11:09 Print

Donald Trump fait vendre des millions de livres

Trois livres consacrés au président américain se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires aux États-Unis, un phénomène inédit.

storybild

«Peur», l'un des trois livres consacrés à Donald Trump, a dépassé récemment le million d'exemplaires aux États-Unis.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le feu et la fureur», «Mensonges et Vérités», «Peur»: trois livres consacrés à Donald Trump ont dépassé récemment le million d'exemplaires aux États-Unis, un phénomène inédit qui illustre la fascination suscitée par le président américain. Les succès d'édition en politique sont, dans l'immense majorité des cas, écrits, ou en tout cas signés, par des hommes politiques. Barack Obama et ses 4,6 millions d'exemplaires vendus au total pour ses ouvrages autobiographiques, «Les Rêves de mon père» et «L'Audace d'espérer», étaient jusqu'ici le modèle du genre.

Bill Clinton, George W. Bush, Jimmy Carter, Hillary Clinton ou même Sarah Palin, sans faire aussi bien, ont tous été, en leur temps, en tête des ventes durant quelques semaines. Il y avait aussi «Les Derniers jours de Nixon», du journaliste Bob Woodward, et ses 630 000 épreuves écoulées en 1976, mais pas d'autre «best-seller» incontournable. Mais, en neuf mois, trois livres sur l'administration Trump, «Le Feu et la fureur» de Michael Wolff, «Mensonges et vérités» de James Comey et «Peur» de Bob Woodward, se sont écoulés à plus de cinq millions d'exemplaires au total, selon des chiffres recueillis par l'AFP.

Volonté de «comprendre»

«Je ne suis pas surpris», explique David Corn, coauteur de «Russian Roulette», sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine. «Il y a un profond désir chez beaucoup d'Américains de comprendre ce qui s'est passé politiquement dans ce pays», dit-il, durant la campagne mais aussi «en ce moment à la Maison-Blanche de Trump». Habituellement, les récits d'une présidence sont plutôt publiés après le mandat, à l'heure où les langues se délient et où la perspective historique devient possible. «Mais, comme toujours, Trump a tout accéléré», a décrit Jon Meacham, auteur de plusieurs livres politiques à succès, sur la chaîne MSNBC. «C'est presque comme si on avait une webcam» montrant, en temps réel, l'intérieur de la Maison-Blanche.

Donald Trump contribue lui-même à la promotion de ces livres qui brossent tous un tableau apocalyptique de son administration, à grandes salves de tweets critiques. «Le livre de Woodward est une blague», a-t-il ainsi écrit sur le réseau social la veille de la sortie de «Fear». «Juste une attaque de plus contre moi.» «J'imagine que les gens veulent voir à quel point c'est l'horreur» à la Maison-Blanche, suggère Marianne Elliott, une lectrice qui a réservé «Fear» à la bibliothèque municipale de New York, où l'attente sera longue. Révulsés, pour beaucoup, par Donald Trump et son personnage, de nombreux démocrates dévorent malgré tout les livres qui lui sont consacrés. «Ils veulent plus d'informations négatives, pour se sentir mieux parce qu'ils savent qu'il est épouvantable», avance Mme Elliott, de façon à corroborer leurs convictions.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ..!!.. le 30.09.2018 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il est quand même bon à quelque chose

  • MartyMcFly le 01.10.2018 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    S'il va entrer dans l'histoire comme le pire président que les Etats-Unis ont jamais eu, les générations futures, notamment les historiens seront contents d'avoir un livre dans lequel ce fameux personnage s'explique lui-même... Et le titre est bien choisi: un personnage qui fait peur.

  • patience le 01.10.2018 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes ces histoires pour que ca lui profite Bien vu Dallas ...

Les derniers commentaires

  • MartyMcFly le 01.10.2018 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    S'il va entrer dans l'histoire comme le pire président que les Etats-Unis ont jamais eu, les générations futures, notamment les historiens seront contents d'avoir un livre dans lequel ce fameux personnage s'explique lui-même... Et le titre est bien choisi: un personnage qui fait peur.

    • Dallas le 01.10.2018 14:02 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'a pas écrit ces livres, ce sont des livres dans lesquels différentes personnes, entre autre l'ex chef du FBI, racontent ce qui s'est passé avec lui!

    • Jane Z. le 01.10.2018 14:07 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'entrera pas dans l'histoire comme étant un bon président, mais pas comme étant le pire! James Buchanan et Andrew Johnson étaient tellement mauvais qu'il faudra des siècles pour en trouver un pire.

  • patience le 01.10.2018 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes ces histoires pour que ca lui profite Bien vu Dallas ...

  • ..!!.. le 30.09.2018 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il est quand même bon à quelque chose

  • torolkozo le 30.09.2018 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    «Le feu et la fureur», «Mensonges et Vérités», «Peur»: des titres qui résument très bien le personnage plus ami de la Corée du Nord et de la Russie que du Canada !

    • @torolkozo le 01.10.2018 08:12 Report dénoncer ce commentaire

      Il est ami de qui il veut lui et non de qui vous voulez, même si ça ne vous plaît pas!! Quand vous l'aurez compris vous vous sentirez beaucoup mieux!

    • Rigoberta Menchu le 01.10.2018 11:26 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement car s'il veut être l'ami de la Russie éternelle et de Vladimir Vladimirovitch c'est son choix, mais le peuple américain va le virer vite fait de toute façon il ne faut donc pas s'inquiéter.

    • Euh 3 le 01.10.2018 14:03 Report dénoncer ce commentaire

      Euh, excusez moi madame, mais il n'y a pas si longtemps vous avez dit qu'il sera réélu! Décidons nous quand même!