Au Moyen-Orient

20 mai 2019 07:17; Act: 20.05.2019 07:17 Print

Donald Trump menace Téhéran de destruction

«Si l'Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran», a déclaré dimanche le président américain sur Twitter.

storybild

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont exacerbées. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a menacé l'Iran de destruction en cas d'attaque contre des intérêts américains, alors que les relations entre Téhéran et Washington sont extrêmement tendues depuis le rétablissement des sanctions économiques américaines en novembre dernier.

«Si l'Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran. Plus jamais de menaces à l'encontre des Etats-Unis», a lancé dimanche M. Trump sur Twitter.

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont exacerbées, alors que les États-Unis ont annoncé le déploiement dans le Golfe du porte-avions Abraham Lincoln et de bombardiers B-52, invoquant des «menaces» de la part de l'Iran. L'administration Trump a ordonné au personnel diplomatique non-essentiel de quitter l'Irak, citant des menaces émanant de groupes armés irakiens soutenus par l'Iran.

Dimanche, une roquette Katioucha, a été tirée contre la Zone Verte à Bagdad, qui accueille des institutions gouvernementales et ambassades, dont celle américaine. Il n'était pas clair dans l'immédiat qui était derrière cette attaque. Les relations américano-iraniennes sont au plus bas depuis que le président Trump a décidé, il y a un an, de se retirer de l'accord international conclu en 2015, visant à limiter le programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions contre Téhéran, et depuis le rétablissement des sanctions économiques américaines contre l'Iran, en novembre dernier.

L'Iran minimise le risque d'une guerre

La presse américaine spécule sur des divergences au sein du cabinet de M. Trump sur la manière de traiter le dossier iranien. Selon les médias américains, le conseiller à la sécurité nationale John Bolton fait pression en faveur d'une ligne dure contre l'Iran, mais d'autres au sein de l'administration sont opposés. M. Trump lui-même a dit récemment qu'il avait dû «tempérer» John Bolton.

Pour sa part, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a cependant minimisé samedi la possibilité d'une nouvelle guerre dans la région. A l'issue d'une visite en Chine, M. Zarif s'est dit «certain (...) qu'il n'y aurait pas de guerre puisque nous ne souhaitons pas de conflit et puisque personne ne se fait d'illusion quant à sa capacité à affronter l'Iran dans la région», a rapporté l'agence officielle Irna.

L'Arabie «ne veut pas une guerre»

L'Arabie saoudite a demandé samedi la convocation de sommets du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et de la Ligue arabe, à la suite du sabotage de navires dans le Golfe et d'attaques contre des stations de pompage dans le royaume.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a affirmé que son pays «ne veut pas une guerre» avec l'Iran et «va tout faire pour la prévenir», tout en assurant que Ryad est prêt «à se défendre et à défendre ses intérêts» si l'autre partie choisit d'aller vers la guerre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LLLOOOOLLLL le 20.05.2019 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Un jour c'est la Corée du Nord, aujourd'hui c'est l'Iran.... "C'est moi l'homme le plus puissant du monde ......." Demain ça sera quoi ? L'Europe?

  • Trotro le 20.05.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention Mr trump! l'Iran n'est pas à prendre à la légère, si un conflit éclate , les chinois ayant d'énormes intérêts énergétique avec l'Iran ne laissera pas faire sans rien dire (en plus de sanctions), et maintenant la Russie qui se rapproche dangereusement de Rohani car ayant un ennemi commun les USA! J'espère que cela va se calmer rapidement...

  • luc le 20.05.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne changera jamais

Les derniers commentaires

  • Zeljko le 20.05.2019 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    L'Iran terminera malheureusement comme l'Irak ou la Libye si les USA attaquent. J'aimerais qu'il en soit autrement mais les américains ont une puissance militaire délirante par rapport à ces pauvres iraniens. De plus, les américains ont Israel comme base avancée, alors c'est plié d'avance pour l'Iran. Les chinois et les russes ne bougeront pas d'un poil comme à l'accoutumée.

    • Bobo énervant le 20.05.2019 20:36 Report dénoncer ce commentaire

      Oui les USA vont donner l’impression de gagner, au début, mais le conflit virera à la guerre asymétrique. Vous n’arrivez plus à identifier l’ennemi, il n’y a plus de grandes batailles et dans 20 ans on y est encore, comme en Afghanistan, comme en Irak.

  • Augustus B FOREST le 20.05.2019 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Paroles paroles, ... On attend des actes, on attend des preuves, car c'est dans les preuves qu'on reconnait ses amis.

  • Jèje le 20.05.2019 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    On se croirait en boîte. Tu veux te battre? Viens on va dehors!

  • Georges le 20.05.2019 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    J'espere qu'ils ne vont pas nous refaire le coup des "armes de destruction massive" comme en Irak, pour justifier une guerre inutile ...

  • le Perse le 20.05.2019 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @le Russe l’Iran a provoqué quoi ? Soyez explicites ? !!!