Discours au Congrès

31 janvier 2018 14:17; Act: 31.01.2018 14:53 Print

Donald Trump muet sur la question du harcèlement

Dans son discours sur l'état de l'Union prononcé mardi au Congrès, le président américain n'a pas évoqué l'une des problématiques du moment.

Sur ce sujet

Le mouvement #MeToo ne semble pas avoir atteint Donald Trump. Le président américain a évoqué de nombreux sujets mardi lors de son discours au Congrès sur l'état de la Nation, à commencer par l'immigration et l'économie. Mais dans le propos d'une heure vingt, au ton plutôt consensuel, le milliardaire n'a pas prononcé un mot concernant le harcèlement dont sont victimes les femmes, alors que cette problématique agite la société américaine depuis plusieurs mois.

La parole s'est libérée depuis la retentissante affaire Weinstein, du nom de ce producteur-star à Hollywood, accusé par plus d'une centaine de femmes de viol et d'agressions sexuelles. Dans l'assistance, des dizaines d'élues et élus démocrates étaient d'ailleurs vêtus de noir en l'honneur des victimes de harcèlement sexuel. Il a simplement fait applaudir une femme, Ashlee, qui a participé aux opérations de secours lors de la tempête Harvey cet été.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • En même temps... le 31.01.2018 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Donald Trump qui parle de harcèlement c'est comme si hitler parlait de chaudières à pellets...

  • Veritas in Vinasse le 31.01.2018 18:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on se rappelle son explication de sa technique pour attraper les femmes on comprend qu’il ne s’étale pas sur la question , il lui reste encore 1 soupçon de logique

  • Rigoberta le 31.01.2018 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    il aurait dû, la plupart des harcelleurs sont du show business et donc Democrates

Les derniers commentaires

  • Zen le 01.02.2018 06:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Asimov1973 : euh, pas un conducteur de talk-show... pourtant il à fait ses preuves dans le domaine. Mdr

  • g3s le 01.02.2018 00:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était pas très spontané son discours, il sait par contre bien lire. Rédigé par des équipes au travail qui ont tout pensé, pesé chaque mot pour lui éviter de dire n’importe quoi.

  • Asimov1973 le 31.01.2018 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les politiciens serieux ne doivent pas se soucier avec des histoires de vagina... on s’en fout qui fait du sexe avec qui...Trump c’est le President et pas un conducteur de talk show!

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 31.01.2018 22:55 Report dénoncer ce commentaire

    Allez, si le peuple fait signe d'intelligence cette fois, il ne reste plus que 3 ans !

  • Arnault le 31.01.2018 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas compris, est ce qu'on parle de viol ou de harcèlement?