Primaire démocrate à New York

30 août 2018 07:19; Act: 30.08.2018 11:33 Print

Duel tendu entre Cynthia Nixon et Andrew Cuomo

L'ex-actrice de Sex and the City et le gouverneur sortant de New York se sont affrontés mercredi soir, lors d'un débat musclé.

storybild

Les deux candidats se sont affrontés lors d'un duel de 55 minutes. (Mercredi 29 août 2018)

Sur ce sujet

L'actrice Cynthia Nixon et le gouverneur sortant de New York, Andrew Cuomo, se sont affrontés mercredi, lors d'un débat télévisé musclé, la novice en politique et incarnation de l'aile gauche côté démocrate ne se laissant pas démonter face au baron du parti.

Pour cet unique face-à-face avant la primaire démocrate du 13 septembre, pour le poste de gouverneur de cet État de 20 millions d'habitants, l'actrice connue pour son rôle dans la série «Sex and the City» a décoché au gouverneur en poste depuis huit ans une série de coups dûment préparés.

Améliorer les infrastructures, réduire la pauvreté, lutter pour les droits des femmes et surtout se poser en rempart contre le président Donald Trump: M. Cuomo, qui baigne dans la politique depuis tout petit, étant le fils du très respecté défunt gouverneur Mario Cuomo, et Cynthia Nixon, ouvertement bisexuelle et qui entend incarner le renouveau progressiste du parti démocrate, ont touché à de nombreux sujets pendant ce duel de 55 minutes.

Plusieurs fois, M. Cuomo, réputé s'emporter facilement, a dû demander à l'actrice, très à l'aise en public, de ne pas lui couper la parole. «Allez-vous cesser de m'interrompre?» a-t-il lancé. «Allez-vous cesser de mentir?» a-t-elle répondu du tac au tac.

M. Cuomo, cité parmi les possibles candidats à la Maison-Blanche pour 2020, a promis qu'en cas de réélection, il n'abandonnerait pas le poste de gouverneur en cours de route. Il a aussi joué l'expérience face à l'idéalisme supposée de sa rivale. «Elle vit dans un monde de fiction, je vis dans un monde de faits», a-t-il répété. L'actrice l'a traité de «corrompu» et de «démocrate à la solde des patrons» et des entreprises immobilières, se posant elle-même en défenseur des pauvres et des minorités, face à la crise du logement ou au pouvoir judiciaire.

Interrogés après avoir assisté au débat dans un bar de Greenwich Village, plusieurs électeurs ont estimé qu'il n'y avait «pas de vainqueur clair». «C'était 50/50 à mes yeux», a estimé Katie Rosnan, 26 ans, employée dans la high-tech. «Je ne suis pas plus décidée qu'avant». «Je ne crois pas qu'aucun d'entre eux ressorte en position de force», a ajouté son ami, Jordan Lilly. «Elle a fait du bon boulot en essayant de le pousser sur la gauche mais son manque d'expérience a transparu à plusieurs reprises».

Les derniers sondages, qui datent de juillet, donnaient à Andrew Cuomo une très confortable avance sur sa rivale, mais Cynthia Nixon a mis en doute leur méthodologie. Celui qui remportera la primaire dans deux semaines est quasi assuré d'être élu gouverneur en novembre, tant New York est un bastion démocrate.

(L'essentiel/nxp/afp)