Une histoire sans fin...

01 juin 2020 18:50; Act: 01.06.2020 18:53 Print

Ebola de retour dans le nord-​​ouest du Congo

En plus du Covid-19, un nouveau foyer épidémique d’Ebola a été détecté en République démocratique du Congo, dans la province de l’Equateur.

storybild

Des agents sanitaires près de Mbandaka, en République démocratique du Congo, en juin 2018 pendant l'épidémie du virus Ebola. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La République démocratique du Congo a officiellement déclaré lundi une onzième épidémie de fièvre hémorragique Ebola sur son sol, avec la résurgence d'un foyer dans le nord-ouest du pays. Il vient s'ajouter à la dixième toujours en cours dans l'Est, et à une envolée des cas de Covid-19. «Il y a déjà quatre personnes décédées», a déclaré le ministre de la Santé Eteni Longondo en conférence de presse.

Les quatre décès ont été enregistrés dans un quartier de Mbandaka, le chef-lieu de la province de l'Équateur à environ 600 km à vol d'oiseau au nord de la capitale Kinshasa. Les deux villes sont reliées par le fleuve Congo (environ une semaine de navigation). «L'Institut national de recherche bio-médicale (INRB) vient de me confirmer que les échantillons venus de Mbandaka sont positifs à la maladie à virus Ebola», a détaillé le ministre. «Nous allons leur envoyer très rapidement le vaccin et aussi les médicaments», a-t-il poursuivi, assurant vouloir se rendre sur les lieux en fin de semaine.

Compte à rebours arrêté

La province de l'Équateur a été touchée par une précédente épidémie d'Ebola entre mai et juillet 2018 (54 cas pour 33 morts et 21 survivants). «Ils ont déjà des réflexes de ce qu'il faut faire. Ils ont déjà commencé la riposte au niveau local depuis hier» dimanche, selon le ministre. Une autre épidémie d'Ebola est encore en cours à un autre bout du pays, dans l'Est, qui a tué 2280 personnes depuis août 2018. Le 14 mai, les autorités sanitaires avaient relancé un compte à rebours de 42 jours sans nouvelle hospitalisation pour déclarer la fin de cette dixième épidémie, qui a principalement touché la province du Nord-Kivu.

Un précédent compte à rebours avait été arrêté à trois jours de l'échéance, avec l'apparition d'un nouveau cas le 10 avril (sept nouveaux cas depuis, dont quatre décès, deux guérisons, et un patient en fuite). Au cours de cette épidémie, deux vaccins non encore officiellement homologués ont été massivement utilisés (plus de 300.000 personnes vaccinées au total). Au total, il y a eu onze épidémies de fièvre Ebola déclarée sur le sol congolais depuis la découverte du virus dans ce pays alors appelé Zaïre en 1976, déjà dans la province de l'Équateur.

Le professeur Muyembe mobilisé à chaque épidémie d'Ebola

La RDC est également touchée par l'épidémie mondiale de coronavirus (3195, dont 2896 à Kinshasa, et 72 décès, selon les derniers chiffres officiels publiés lundi). «Nous sommes en période ascendante de la courbe», a déclaré lundi le ministre de la Santé, selon qui, il est «hasardeux» de lever les mesures mises en place le 20 mars face au coronavirus. Ces mesures prévoient une restriction des déplacements entre Kinshasa et le reste du pays, la province de l'Équateur compris.Aucun cas de coronavirus n'a été enregistré dans cette province de nouveau touchée par Ebola.

Le responsable des équipes de prise en charge des patients atteints de Covid-19 est le virologue congolais Jean-Jacques Muyembe, l'un des découvreurs du virus Ebola en 1976 avec le Belge Peter Piot. Le professeur Muyembe a été mobilisé à chaque épidémie d'Ebola dans son pays, notamment à Kikwit (centre) en 1995: «J'ai consacré toute ma vie et toute ma carrière à lutter contre Ebola». La RDC fait également face à une épidémie de rougeole qui a tué plus de 6000 personnes depuis début 2019, ainsi qu'à des épisodes de choléra et, comme tant d'autres pays africains, aux ravages du paludisme.

(L'essentiel/ATS)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pffff le 02.06.2020 00:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bizarre que pour le covid tout a dû s’arrêter et pr ebola rien n’a été considéré si grave alors que c’est un virus bien pire et très contagieux vraiment tout cela me conforte dans mon manque de confiance de la situation actuelle

  • Abalus le 01.06.2020 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien dit hanz

  • ries lux le 01.06.2020 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour le moment !

Les derniers commentaires

  • cabo le 02.06.2020 06:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c est reparti

  • pffff le 02.06.2020 00:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bizarre que pour le covid tout a dû s’arrêter et pr ebola rien n’a été considéré si grave alors que c’est un virus bien pire et très contagieux vraiment tout cela me conforte dans mon manque de confiance de la situation actuelle

    • Pffff le 03.06.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      Pour Ebola, l épidémie: a débuté dans des petits villages de brousse, pas dans des villes de millions d habitants. Ebola tue très vite ses victimes, vous n avez pas une personne contagieuse qui se ballade pendant des semaines sans symptômes. Les villages touches sont confinés. Le non respect du confinement est réglé au fusil d assaut

  • jenesaispas le 01.06.2020 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les deux virus arriveraient à muter et fusionner ensemble on aura un covbola-19 ou 20... et je pense également que là on aura un très grand problème... on sera en confinement jusqu'à perpète...

    • @jenesaispas le 03.06.2020 15:12 Report dénoncer ce commentaire

      Un coronavirus qui se combine avec un filovirus c est aussi probable qu une mouche avec une baleine. Ce sont deux familles de virus completement differentes

  • ries lux le 01.06.2020 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour le moment !

  • Dejan le 01.06.2020 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    Vous allez nous casser encore longtemps avec vos maladies? C'est Bill et Melinda qui vous donnent à manger?

    • Raul Ménard le 02.06.2020 08:47 Report dénoncer ce commentaire

      Tu as peur pour tes allocs, on dirait !

    • @Dejan le 03.06.2020 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      Retourne donc a la page people. Dylan a largue fidji (qui sont dylan et fidji?) C est tellement plus important